France
URL courte
Par
12123
S'abonner

Les Français peuvent désormais recevoir leur vaccin auprès des pharmaciens et des sages-femmes, sans la supervision d’un médecin, a annoncé ce 5 mars Olivier Véran auprès de BFM TV.

Ce 5 mars, le ministre de la Santé a fait état sur les ondes de BFM TV et de RMC d'une nouvelle étape dans la campagne de vaccination en France.

«Les pharmaciens et les sages-femmes peuvent vacciner depuis aujourd'hui […] avec les vaccins AstraZeneca qui sont disponibles», a-t-il affirmé.

La nouveauté a été autorisée par un décret au Journal officiel signé par Olivier Véran.

Pharmaciens

Le décret précise que les pharmaciens sont autorisés à «prescrire les vaccins […] à toute personne», sauf les patients «présentant un trouble de l'hémostase» ainsi que les femmes enceintes.

Sages-femmes

Quant aux sages-femmes, elles peuvent également prescrire des injections aux nouveau-nés et à «l’entourage» des parturientes.

Les exceptions sont les personnes présentant «des antécédents de réaction anaphylactique», soit à «un des composants de ces vaccins» soit «lors de la première injection», est-il indiqué.

Les infirmiers aussi concernés

Les infirmiers sont également autorisés à administrer des injections.

Les vaccins à vecteur viral comme celui d'AstraZeneca peuvent être injectés par les infirmiers sans supervision, mais ils doivent s’assurer «qu'un médecin puisse intervenir à tout moment» s’il s’agit des vaccins à ARN messager comme ceux de Pfizer ou Moderna.

Lire aussi:

Le groupe Fnac-Darty visé par une enquête pour «blanchiment» et «association de malfaiteurs»
Avant de vacciner une ministre, Olivier Véran fait une gaffe et se lance dans l’autodérision – vidéo
Pass sanitaire dans les transports: entrée en vigueur «entre le 7 et le 10 août»
Tags:
AstraZeneca, vaccin, pharmacien, vaccination, Olivier Véran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook