France
URL courte
Par
4315
S'abonner

Se montrant très critique à l’égard de la campagne de vaccination où «le gouvernement navigue à vue», le porte-parole du Rassemblement national Laurent Jacobelli s’est demandé sur Franceinfo pourquoi la France n’acquérait pas des vaccins «en direct aux États-Unis, en Angleterre ou en Russie».

Invité sur Franceinfo ce 6 mars, le porte-parole du Rassemblement national Laurent Jacobelli a dénoncé la territorialisation des mesures mises en place par les autorités qu’il juge «purement punitive et purement négative».

«On accroît les restrictions de libertés dans certains territoires comme dans le Pas-de-Calais, mais jamais on ne rouvre les portes et les fenêtres, jamais on n'aère un peu la vie de nos concitoyens», a-t-il lancé.

Le responsable du groupe politique présidé par Marine Le Pen a estimé que lorsque le taux d’incidence du virus devenait relativement faible dans certaines régions, il serait possible d’y «rouvrir des salles de spectacle, des salles de cinéma et, avec des protocoles sanitaires très exigeants, on pourrait rouvrir les restaurants».

«Le gouvernement navigue à vue»

Tout en jugeant le couvre-feu «un peu ridicule», il s’est demandé «quand est-ce que ce gouvernement va prendre des mesures réellement efficaces».

«Cela fait un an que nous sommes en crise sanitaire, il n'y a toujours pas eu la création d'un seul lit de réanimation supplémentaire, cela fait des mois qu'on est à la traîne en termes de vaccination et en termes d'achat de vaccin. Pourquoi n'achète-t-on pas des vaccins en direct aux États-Unis, en Angleterre ou en Russie?» a lancé M.Jacobelli.

Il a de plus jugé que pour les questions de vaccination «le gouvernement navigue à vue, parce qu'il ne maîtrise rien».

«C'est l'Union européenne qui achète les vaccins et qui a très mal géré les négociations. Sur la vaccination, toute l'Europe s'en sort mal et on s'en sort parmi les plus mal au sein de l'Union européenne.»

Lire aussi:

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
La première adjointe à la mairie de Marseille dément avoir participé à des dîners clandestins
Tags:
couvre-feu, France, vaccination, Rassemblement national (RN), vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook