France
URL courte
Par
7634
S'abonner

Anne Hidalgo a critiqué l’intervention de la police pour évacuer les promeneurs sur les berges de la Seine, ce week-end. La maire de Paris affirme que les Français respectent globalement les mesures sanitaires.

Sur France Inter, Anne Hidalgo a fait part de son désarroi face aux images des badauds forcés de quitter les quais de Seine, suite à une opération de police dimanche 7 mars. La maire de Paris affirme ne pas avoir été prévenue de cette évacuation, et compte interroger le préfet sur «la base légal de l’intervention».

«J'ai été choquée par ces images. D’abord, je n’ai pas été prévenue. Je suis la maire de la capitale, voir une opération d’évacuation des quais de Seine sans même en être prévenue, c’est très choquant pour moi», a-t-elle expliqué sur France Inter.

L’élue assure également que les promeneurs venus profiter du soleil n’enfreignaient pas les restriction sanitaires ce jour-là. Dans un contexte d’épidémie, elle a en outre rappelé que les espaces clos étaient plus préjudiciables que le plein air.

«Il faut intervenir quand les gens ne respectent pas les gestes barrières ou qu’ils sont en train de consommer des boissons sans masque. Mais les scènes que j’ai vues n’étaient pas celle-là. Il y avait beaucoup de parents avec des poussettes, de personnes qui se promenaient. Beaucoup de monde, mais il vaut mieux être dehors que dedans pour éviter les contaminations», a déclaré l’édile à la radio publique.

Les Français «très raisonnables»

Anne Hidalgo a par ailleurs salué l’attitude de ses administrés et plus largement des Français depuis le début de l’épidémie.

«Évidemment qu’il faut vérifier que les gens respectent les gestes barrières, ne font pas n’importe quoi. Et objectivement, depuis plus d’un an, on peut dire que les Français et les Parisiens sont très raisonnables», a-t-elle expliqué sur France Inter.

La maire de Paris a enfin tenu à éclaircir ses positions sur un possible reconfinement de la capitale. Elle a manifesté son hostilité à cette mesure envisagée par le gouvernement, estimant qu’elle serait «insupportable» pour beaucoup de Parisiens. Pour éviter de nouvelles restrictions sanitaires, l’édile a appelé à «accélérer la vaccination».

Début mars, la municipalité parisienne s’était déjà vue reprocher ses changements de positions sur la question du reconfinement par l’Élysée.

Lire aussi:

La ville de Caudry pourra désormais priver des familles de «délinquants» d'aides sociales municipales
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Tags:
police, promenade, Seine, confinement, Covid-19, Anne Hidalgo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook