France
URL courte
Par
9765
S'abonner

Loin derrière la Grande-Bretagne et encore plus Israël, l’Union européenne accumule les retards dans la vaccination contre le Covid-19 et plusieurs États membres font désormais bande à part. Pour Georges Kuzmanovic, il est temps pour la France de renouer avec sa souveraineté.

«Évidemment, ces chiffres sont éloquents, ils parlent d’eux-mêmes», s’insurge Georges Kuzmanovic au micro de Sputnik: autour de 6% des Européens ont reçu leur première injection de vaccin, contre 32,1% en Grande-Bretagne et près de 60% pour Israël. Pour le président du parti République souveraine, les chiffres publiés par ourworldindata.com ce lundi 8 mars démontrent «l’échec complet» de l’Union européenne dans la crise sanitaire: «C’est plutôt une très grande décoordination entre pays européens». Face à la lenteur de l’appareil bruxellois, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque ont fait le choix de se tourner vers les vaccins russe et chinois.

Le Royaume-Uni, «n’étant plus contraint par les instances européennes» depuis le Brexit, est libre de ses choix, rappelle-t-il. Georges Kuzmanovic milite donc pour que la France recouvre sa souveraineté, notamment sanitaire.

En résumé, sortir des «politiques néolibérales», des «traités de libre-échange», de la «désindustrialisation» du pays. Selon lui, «il faut avoir le courage politique de dire non».

Et le militant souverainiste de dénoncer l’approche européiste «idéologique» d’Emmanuel Macron, réduit face à cette crise à suivre «les conseils du cabinet McKinsey». «Le “Pensez Printemps”, c’est la pensée Excel», tacle-t-il à notre micro.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
Union européenne (UE), indépendance, souveraineté, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook