France
URL courte
Par
12449
S'abonner

Des élus d’Ille-et-Vilaine peinent à comprendre l’opposition de leurs collègues écologistes à l’implantation de l’usine Bridor, pourvoyeuse d’emplois pour le département.

L’usine Bridor qui doit s’installer à Liffré (Ille-et-Vilaine) se heurte à l’opposition du groupe Europe Écologie-Les Verts, au grand dam des autres élus du département, rapporte Le Télégramme.

Les écologistes ont dénoncé le projet d’implantation dans un communiqué, pointant du doigt les «rejets de gaz à effet de serre», mais aussi les «nuisances sonores pour les habitants» et la consommation d’eau exigée par le site.

Alors que Bridor avait annoncé un investissement de 250 millions d’euros pouvant déboucher sur la création de 500 emplois, la position des écologistes a été fraîchement accueillie par les maires des communes concernées. Ceux-ci se sont d’ailleurs réunis autour du président de l’intercommunalité de Liffré-Cormier pour signer un communiqué commun défendant le projet.

«On le ressent comme une insulte! Ce sont des arguments fallacieux et électoralistes! Les équipes de Liffré-Cormier Communauté ont une sensibilité environnementale très forte […]», déclare au Télégramme Stéphane Piquet, président de l’intercommunalité.

Au sujet de la consommation d’eau de l’usine, l’élu affirme être serein «en termes de quantité jusqu’en 2035».
La question est d’autant plus sensible que la région avait déjà perdu plus de 350 emplois en 2018, après la fermeture des usines Delphi et SVA Jean Rozé.

Les régionales en toile de fond

Cette bataille d’élus autour des usines Bridor laisse donc apparaître d’importante divergences de vue, à quelques mois des élections régionales.

À la tête de la région, le socialiste Loïg Chesnais-Girard a notamment pris le parti des maires du département, contre les positions écologistes. Une position délicate, alors qu’il lui faudra peut-être composer avec EELV en vue d’une alliance électorale au second tour.

Une contradiction que l’élu assure pourtant pouvoir dépasser, lui qui appelle à ne pas opposer les enjeux écologiques et économiques sur le projet Bridor.

«Il faut être fier des entreprises qui font le choix de la Bretagne. Opposer l’écologie et les usines n’a aucun sens, ma ligne est au contraire de les rapprocher. Les emplois de production sont au cœur de ce qu’est la Bretagne», explique-t-il ainsi au Télégramme.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
emploi, Bretagne, écologie, Europe Ecologie les Verts (EELV)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook