France
URL courte
Par
33258
S'abonner

Afin d’encourager leurs compatriotes, les Premiers ministres français et britannique se sont fait publiquement vacciner le 19 mars avec le remède d’AstraZeneca dont la sécurité a été approuvée par l’Agence européenne des médicaments (EMA). Tous deux ont annoncé n’avoir rien senti pendant l’injection.

Au lendemain de la conclusion favorable rendue par l’Agence européenne des médicaments (EMA) sur l’efficacité et la sécurité du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19, plusieurs hommes politiques européens dont le Premier ministre français optent pour ce remède personnellement.

Devant les caméras, Jean Castex a reçu sa première dose du vaccin à l'hôpital Bégin de Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, le 19 mars.

«Je vous félicite, car je n'ai strictement rien senti alors que je dois vous avouer que je suis un peu douillet», a-t-il confié à l’infirmière qui a réalisé l’injection.

La veille, le Premier ministre avait annoncé la reprise de la campagne de vaccination en France avec le médicament d’AstraZeneca et avait promis de se faire vacciner avec.

Le 16 mars, Jean Castex avait pourtant fait part de son envie initiale d’attendre pour se faire vacciner, «quand [son] tour viendra»:

«Mais compte tenu de ce qui vient de se passer avec AstraZeneca, je me suis dit qu’il serait judicieux que je me fasse vacciner rapidement dès que la suspension sera levée et que toutes les garanties seront apportées. Il s'agira de montrer à mes concitoyens que la vaccination est la porte de sortie de cette crise et qu'on peut y aller en toute sécurité», a-t-il déclaré lors d’une interview à BFM TV.

Boris Johnson vacciné

Le chef du gouvernement britannique, Boris Johnson, a partagé la satisfaction du Premier ministre français après avoir reçu sa dose du vaccin d’AstraZeneca, environ un an après avoir été malade du Covid-19. «Je n’ai littéralement rien senti», a-t-il affirmé.

«Je ne saurais trop le recommander», car c’est la «meilleure chose à faire pour vous, votre famille et tous les autres», a-t-il ajouté en s’adressant à ses compatriotes.

Les prochains sur la liste d’attente

Le Président du Conseil italien Mario Draghi a exprimé son intention de se faire inoculer ce vaccin lui aussi et a déclaré que son fils l’avait déjà reçu au Royaume-Uni.

La chancelière allemande Angela Merkel a également fait part de sa disposition à recevoir l’AstraZeneca: «J’aimerais attendre que vienne mon tour, mais je le ferai absolument», a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse.

Suite à la polémique suscitée par une trentaine de cas de caillots sanguins sur cinq millions de personnes vaccinées en Europe, la suspension «par précaution» de la vaccination avec l’AstraZeneca avait été annoncée le 15 mars.

Dans l’Hexagone, au total, au moins 1.358.990 personnes ont reçu au moins une dose du vaccin, selon les données de Santé publique France sur un total de plus de cinq millions de Français immunisés au moins une fois.

La reprise immédiate de la vaccination avec le remède d’AstraZeneca pour les personnes âgées de 55 ans et plus a été recommandée par la Haute Autorité de santé, compte tenu des troubles de la coagulation observés chez des moins de 55 ans.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
vaccination, vaccin, AstraZeneca, Boris Johnson, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook