France
URL courte
Par
5532
S'abonner

Depuis avril 2020, la proportion de Français ayant confiance dans la capacité du gouvernement à lutter contre le coronavirus a baissé de plus de 10 points, selon un sondage Ifop réalisé pour le Journal du dimanche. Ce chiffre «n’a jamais été aussi faible», estime le directeur général de l’institut.

Alors que les autorités françaises ont recours à des «mesures de freinage massives» contre l’épidémie, le nombre de Français jugeant que le gouvernement est capable de lutter contre le coronavirus chute par rapport à ce qu’il était il y a presqu’un an.

Selon un sondage de l’Ifop pour le Journal du dimanche (JDD) effectué entre les 16 et 18 mars, 34% des personnes interrogées ont confiance en la gestion sanitaire du gouvernement, soit quatre points de moins par rapport au sondage réalisé les 4 et 5 mars. À titre de comparaison, mi-avril 2020, quand les autorités annonçaient le déconfinement, les Français étaient près de 46% à avoir confiance dans le gouvernement.

«La confiance économique est toujours là, bien incarnée par Bruno Le Maire. Mais jamais la confiance à l’égard de la gestion sanitaire n’a été aussi faible», analyse le directeur général adjoint de l’Ifop Frédéric Dabi.

Quant à la répartition professionnelle de cette confiance, les plus sévères vis-à-vis de la gestion de la crise sont les artisans et les commerçants (31% ont confiance), les ouvriers (29%) puis les représentants des professions intermédiaires (28%). Pour les partis politiques, ce sont les sympathisants du Rassemblement national (13% seulement ont confiance) et de la gauche (33%) qui sont les plus critiques.

Parmi les électeurs d’Emmanuel Macron en 2017 et les proches de La République en marche, ils sont 70% et 91% respectivement à garder en confiance dans la capacité du gouvernement à lutter contre la pandémie.

Campagne de vaccination donne l’espoir

51% des personnes sondées font confiance aux autorités pour soutenir les entreprises en difficultés, tandis que 41% estiment qu’elles sont capables de faire aboutir la campagne de vaccination.

Les plus sceptiques quant à ce dernier thème sont les personnes âgées de 18-24 ans, à 30%. Celles âgées de 35-49 ans sont également peu confiantes et représentent 48%, toujours selon le même sondage.

«Les Français dissocient la gestion de la campagne et le fait que c’est [la vaccination, ndlr] le seul moyen de retrouver des jours heureux», précise M.Dabi.

Récemment, un autre sondage a été réalisé par Odoxa Backbone Consulting, lequel a montré ce que pensent les Français des «mesures de freinage massives» entreprises par les autorités.

Selon les sondeurs, même si la plupart des personnes concernées, soit 56%, sont favorables à l’instauration des mesures renforcées dans 16 départements pour quatre semaines, il s’agit d’une majorité «plus réduite que jamais» car lors du premier confinement national qui s’est étendu entre le 17 mars et le 11 mai 2020, 96% des Français avaient approuvé les mesures sanitaires.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Tags:
sondage, Covid-19, crise, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook