France
URL courte
Par
1615107
S'abonner

Des séquences montrant le chroniqueur star Pierre Ménès portant atteinte sexuellement à au moins deux collaboratrices ont été coupées par Canal+ du documentaire «Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste», révèle Les Jours. Dans l’une, il attrape les fesses de sa collègue après avoir soulevé sa jupe.

Le hashtag #PierreMenesOut apparaît dans le top des tendances de Twitter France après les révélations faites le 21 mars par le site d’information Les Jours. Des scènes qui témoignent d’atteintes sexuelles de la part du chroniqueur foot Pierre Ménès envers des femmes journalistes ont été coupées du documentaire «Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste» de Marie Portolano à la demande de la direction du service des sports de Canal+.

Diffusé hier, le documentaire de Marie Portolano donne la parole à ses collègues souhaitant témoigner du sexisme auquel elles ont été soumises tout au long de leur carrière. Désireuse d’apporter son soutien à l’animateur Sébastien Thoen licencié pour sa parodie L’Heure des pros, la journaliste vient d’ailleurs de quitter Canal+ pour rejoindre M6.

Quant aux passages censurés, le premier date du 28 août 2016. Il montre Pierre Ménès soulever la jupe de Marie Portolano et lui agripper les fesses sur le plateau du Canal Football Club (CFC), indique Les Jours. La scène se déroule alors hors antenne, mais en présence du public, toujours selon la même source.

Une autre scène datant cette fois de 2011 met en lumière le comportement déplacé du chroniqueur star envers Isabelle Moreau. En effet, elle présente Pierre Ménès embrassant longuement sur la bouche sa collègue en plein CFC.

Les Jours précisent que dans la version non censurée du documentaire, Isabelle Moreau fond en larmes en regardant les images. Ce qui, pour Pierre Ménès, est une réaction «à l’aune de #Metoo, de la société d’aujourd’hui».

Dans la version non censurée, le chroniqueur explique ne pas comprendre pourquoi Isabelle Moreau s’est sentie humiliée, soulignant qu’il ne se souvient pas l’avoir agressée, poursuit le média.

D’autres séquences coupées

Outre cette réaction de Pierre Ménès, d’autres ont été coupées au montage, toujours selon la même source.

«Dès que l’idée du documentaire lui a été soumise, la direction de Canal+ savait que la séquence avec Pierre Ménès y figurerait. Mais une fois le documentaire tourné […] sous l’égide de Gérald-Brice Viret, directeur des antennes, le directeur des sports Thierry Cheleman […] et son adjoint Didier Lahaye exigent des auteurs que toutes les séquences avec Ménès soient coupées. La décision est prise de ne garder dans le documentaire que les témoignages de femmes».

Suite à cette révélation des Jours, une autre vidéo a refait surface, laquelle montre Pierre Ménès en train d’embrasser Francesca Antoniotti de la même manière qu’Isabelle Moreau, cette fois sur le plateau de TPMS (Touche pas à mon sport!).

Lire aussi:

La ville de Caudry pourra désormais priver des familles de «délinquants» d'aides sociales municipales
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
Tags:
Canal Plus, agressions sexuelles, harcèlement sexuel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook