France
URL courte
Par
6763
S'abonner

Les Français voient d’un mauvais œil les derniers choix du gouvernement dans la lutte contre le Covid-19, selon un récent sondage. Jugées incohérentes, inefficaces et opaques, les dernières mesures sont loin de faire l’unanimité.

Le fossé ne cesse de se creuser entre le gouvernement et les Français à mesure que la crise sanitaire s’éternise, à en croire un sondage Elabe pour BFM TV. Ils ne sont en effet plus que 31% à se fier à l’exécutif pour lutter efficacement contre la pandémie, c’est le plus faible taux de confiance depuis le début de la crise.

Les dernières mesures annoncées par le Premier ministre le 18 mars, dont le reconfinement de 16 départements, sont particulièrement mal accueillies. Ces nouvelles restrictions sont ainsi jugées incohérentes par 74% des sondés, inefficaces par 73% d’entre eux et difficiles à comprendre pour 65%.

Un scepticisme généralisé donc, à l’heure où trois nouveaux départements viennent de passer sous mesures de freinage renforcées.

L’incompréhension des Français concerne également l’agenda du gouvernement, accusé de ne pas avoir pris les mesures adéquates en temps voulu. Près d’un Français sur six reproche ainsi au gouvernement de ne pas avoir reconfiné le pays fin janvier (58%). Une décision repoussée à l’époque par l’exécutif, peut-être échaudé par les appels à la désobéissance civile qui se multipliaient alors.

En échec sur la vaccination

Si la proportion de Français prêts à se faire vacciner est en légère augmentation (55%, +1 point en trois semaines), les sondés restent dubitatifs sur le rythme des campagnes de vaccination. La promesse d’Emmanuel Macron de faire vacciner tous les adultes qui le souhaitent avant la fin de l’été est ainsi jugée intenable pour 70% des Français. Un désaveu pour le Président, qui a de nouveau appelé ce 23 mars à vacciner «matin, midi et soir», lors d’une visite dans le Nord.

Un déplacement au cours duquel le Président a également réitéré sa confiance dans le vaccin AstraZeneca, un temps suspendu, appelant le laboratoire suédo-britannique a livré les doses commandées. Une confiance que ne partagent visiblement pas une majorité de Français, qui se méfient encore du vaccin à 56%.
Le pessimisme des Français se traduit enfin dans leur perception de l’avenir, puisque seuls 23% d’entre eux pensent qu’ils retrouveront une vie normale en 2021. Un sondé sur quatre pense même ne jamais retrouver une vie normale après la crise.

Une déprime générale que ne viendront pas atténuer les dernières révélations du Canard enchaîné sur l’état d’esprit Olivier Véran. Le ministre de la Santé se disant en privé «très inquiet» pour la situation sanitaire dans les semaines à venir.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
confinement, vaccin, AstraZeneca, sondage, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook