France
URL courte
Par
10555
S'abonner

Lors d’une conférence de presse hebdomadaire, le ministre de la Santé fera le point de la situation sur l’ensemble du territoire et dans les départements soumis à des mesures de freinage renforcées.

Pas de rassemblements de plus de six personnes dans toute la France, 19 départements désormais obligés de respecter les restrictions «renforcées». Olivier Véran s’exprime sur une diversité de mesures appliquées dans l’Hexagone lors d’un point presse ce 25 mars.

L'Aube, la Nièvre et le Rhône seront soumis à des mesures sanitaires renforcées, alors que la hausse des contaminations au coronavirus s'accompagne d'une augmentation inquiétante des hospitalisations, a précisé le ministre français de la Santé. Les nouvelles restrictions entreront en vigueur ce vendredi pour une durée de quatre semaines.

À partir de ce jour, «le couvre-feu s'applique, les rassemblements en extérieur ne doivent pas dépasser six personnes, les déplacements sont autorités de 6h00 à 19h00 lorsque c'est dans un rayon inférieur à 10 kilomètres sans attestation, sans limitation de durée, on vous demande d'avoir sur vous un justificatif de domicile. Entre 6h00 et 19h00 si vous dépassez 10 kilomètres vous devrez avoir une attestation dérogatoire», a expliqué M.Véran.

Les déplacements inter-régionaux sont interdits, a-t-il ajouté.

Des tendances préoccupantes ont été précédemment constatées par le Premier ministre, Jean Castex, dans la région francilienne qui vit «une troisième vague extrêmement forte», mais pas que. La situation globale atteste du fait que de plus en plus de jeunes «sont admis dans des situations très graves, ce qui montre que le virus et son variant anglais touchent toute la population».

Lire aussi:

Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Un avion de reconnaissance US intercepté sur fond de regain des tensions entre Washington et Moscou – vidéo
Tags:
Olivier Véran, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook