France
URL courte
Par
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (68)
314133
S'abonner

Jean-Yves Le Drian a affirmé sur Franceinfo que le Spoutnik V était plus un «moyen de propagande et de diplomatie agressive» de la Russie qu’un «moyen d’aide sanitaire». L’Europe a pourtant exporté davantage de doses qu’elle n’en a administrées à ses propres citoyens.

À l’heure où l’Europe et la France sont critiquées pour leurs retards dans la vaccination, en comparaison avec Israël, le Royaume-Uni ou les États-Unis, le ministre des Affaires étrangères est intervenu sur Franceinfo pour défendre la politique vaccinale européenne. Interrogé sur le vaccin russe Spoutnik V, il affirme que la demande de test auprès de l’EMA (Agence européenne des médicaments) vient d’être déposée.

Jean-Yves Le Drian, qui a proclamé début février sur Europe 1 que «les vaccins n’ont pas de nationalité», qualifie pourtant le Spoutnik V d’«outil de propagande». «C’est plus un moyen de propagande et de diplomatie agressive, d’une certaine manière, qu’un moyen de solidarité et d’aide sanitaire», estime-t-il.

Le ministre prend pour exemple la Tunisie, qui a reçu 30.000 doses du Spoutnik V le 9 mars après avoir approuvé le vaccin le 30 janvier. «Mais dans le même temps, Covax [le mécanisme international créé par l’OMS, ndlr] a déjà livré 100.000 doses et va en livrer 400.000 d’ici le mois de mai», souligne-t-il. Selon lui, la Chine utiliserait elle aussi son vaccin comme mécanisme d’influence, citant le cas du Sénégal.

Exportations

Parallèlement, l’Europe use du blocage des exportations, face à l’impossibilité d’AstraZeneca de fournir toutes les doses prévues par son contrat. Un mécanisme a été présenté jeudi 25 mars par la Commission européenne pour assurer assez de vaccins sur le territoire européen.

Lors de son discours, la présidente de la Commission Ursula von der Leyen a notamment indiqué que l’Union européenne «peut être fière et est fière de compter en son sein des fabricants de vaccins qui non seulement livrent aux citoyens de l'UE, mais exportent dans le monde entier», citant le chiffre de 77 millions de doses. «L'Europe est la région qui exporte le plus de vaccins au monde», se targue-t-elle.

Or, d’après le rapport du 25 mars du Centre de prévention et de contrôle des maladies, un peu moins de 60 millions de doses ont été administrées dans l’UE. L’Europe exporte donc plus de vaccins qu’elle n’en inocule à sa propre population. «La Chine et la Russie mènent une politique d’influence par le vaccin avant même de vacciner leur propre population», dénonce pourtant M.Le Drian.

Dossier:
Polémique autour du vaccin Spoutnik V en Europe (68)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
diplomatie, Union européenne (UE), vaccination, Spoutnik V, Jean-Yves Le Drian
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook