France
URL courte
Par
8846
S'abonner

Les moines de Cîteaux ont, pour la première fois, lancé une vente en ligne de leurs fromages à cause de la fermeture des restaurants et de la boutique de l’abbaye pendant la pandémie. Le projet a très bien marché, selon une start-up qui collabore avec.

Plus de deux tonnes de fromage accumulées par l’abbaye Cîteaux pendant les confinements dus au Covid-19 ont été écoulées en quelques heures après que les moines ont lancé une vente d’urgence pour écouler leur stock, a annoncé la start-up Divine Box, spécialisée dans la vente en ligne de l'artisanat monastique «Made in Abbayes».

«Opération terminée - 2006.9 kg précommandés en 24 heures! La vente est terminée, il ne reste plus de fromage», indique Divine Box.

Cette annonce a été faite à la clôture de la vente le 26 mars à minuit, alors que le défi était d’«écouler une tonne d’avant lundi soir [29 mars, ndlr]».

Les fromages seront expédiés le 12 avril et la livraison est prévue pour les 13-15 avril, précise Divine Box.

4.000 fromages de trop

Au total, les moines trappistes avaient 4.000 fromages de trop. Les ventes ont baissé de près de 50% en raison de la fermeture des restaurants et crèmeries spécialisées où l’on peut habituellement acheter du fromage de Cîteaux, précise l’AFP.

«On a tenté d'expliquer à nos 75 vaches qu'il fallait faire moins de lait mais elles n'ont pas l'air de comprendre. Et on ne peut pas pousser les murs», confie à l’AFP frère Jean-Claude, responsable de la commercialisation à l’abbaye.

En janvier, l’abbaye de Cîteaux avait annoncé sur Facebook avoir dû congeler une partie de ses fromages lors du premier confinement.

Avant la pandémie, l’abbaye ne proposait pas de commandes en ligne.

Lire aussi:

Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Des chasseurs américains escortent deux Tu-142 russes au-dessus du Pacifique
«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Tags:
Covid-19, pandémie, fromages, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook