France
URL courte
Par
92320
S'abonner

Fin mars, la France a lancé la première expérimentation de cannabis à visée thérapeutique. Au fil des ans, des malades ont témoigné de ses bienfaits, mais faute d’études et de réglementation, elle ne peut être correctement exploitée. Retour sur une plante stupéfiante avec Franck Milone, consommateur de CBD et fondateur de LaFleur.

Avec plus de 500 actifs, le cannabis n’est plus seulement reconnu pour son effet planant. Aujourd’hui, la plante est consommée à des fins médicales, contre le stress, l’anxiété, les douleurs chroniques. Elle est même utilisée pour soulager les malades atteints d’affections plus graves, comme le cancer, l’épilepsie ou la sclérose en plaques.

Atteint de cette dernière maladie, Franck Milone a trouvé dans le CBD (cannabidiol, l’un des principaux actifs du cannabis) une solution thérapeutique aux effets moins néfastes que les médicaments qui lui ont été prescrits. Mais la législation française fait de ces patients en quête de solution à leurs maux, des criminels.

Les bienfaits et le manque d’encadrement légal ont donc poussé Franck à créer LaFleur, un laboratoire français de cannabis médical, qui ambitionne de devenir le premier producteur français de CBD aux standards pharmaceutiques. Rencontre.

Lire aussi:

L'économie française accélère sa convalescence post-crise
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Pagaille au parlement italien après que des députés se sont insurgés contre le pass sanitaire - vidéo
Tags:
cannabis thérapeutique, santé, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook