France
URL courte
Par
7335
S'abonner

Le ministre délégué chargé des Transports s’est exprimé au micro d’Europe 1 pour clarifier les mesures concernant les déplacements à l’intérieur et hors du territoire français.

Alors que les mesures de restriction s’appliquent à l’ensemble du territoire dès samedi, le ministre délégué en charge des Transports Jean-Baptiste Djebbari détaille ce vendredi 2 avril sur Europe 1 ce qui serait autorisé ou toléré en matière de déplacements dans le cadre des vacances de Pâques.

Il précise d’abord qu’il sera plus facile de se déplacer entre les régions jusqu’à lundi afin que les familles puissent s’organiser pour la garde des enfants et le télétravail.

«Parce qu'un certain nombre de familles vont vouloir déposer leurs enfants chez les grands-parents, par exemple, nous appliquons une tolérance de manière à ce que ces déplacements légitimes puissent se faire», explique-t-il.

Le ministre délégué prévient ensuite qu’il y aura «des contrôles beaucoup plus systématiques sur le motif de déplacement» à partir de mardi. Il note par ailleurs une baisse de 65% des réservations à la SNCF pour le mois d’avril, un signe que les Français «vont beaucoup moins se déplacer, ce qui est un des buts recherchés».

Dans l’Union européenne

M. Djebbari confirme également qu’il est toujours possible, à l’heure actuelle, de se rendre dans un autre pays européen en fournissant un test PCR négatif, et ce malgré la limite des 10 kilomètres. Il souligne cependant que des restrictions parfois très contraignantes sont mises en place par ces pays, prenant l’exemple de l’Italie où «vous avez une quarantaine obligatoire à l’arrivée».

«C’est une possibilité théorique et qui est en pratique très peu utilisée», assure-t-il en précisant que la question n’est «pas tranchée».

«On va en discuter ce matin [vendredi]», ce qui laisse présager une potentielle restriction supplémentaire concernant les voyages à l’étranger. Il évoque enfin un «travel pass» sur lequel travaille l’Europe, qui vise à voyager dans l’UE d’ici l’été via un certificat de vaccination ou un test PCR.

Lire aussi:

La ville de Caudry pourra désormais priver des familles de «délinquants» d'aides sociales municipales
Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
transports, Union européenne (UE), voyages, restrictions, déplacement, Jean-Baptiste Djebbari
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook