France
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (101)
16452
S'abonner

Afin d’aider les Français à trouver un rendez-vous pour se faire vacciner contre le coronavirus, un site Internet a été créé face à la lenteur de la campagne vaccinale. Cette application s’adresse aux personnes non prioritaires et vise à empêcher la perte de doses non utilisées.

Alors que la campagne de vaccination s’étend dans le monde, certains pays, dont la France, font face à une aggravation de la situation épidémique ainsi qu’à une pénurie de vaccins anti-Covid en pleine troisième vague.

Éviter la perte de doses de vaccin inutilisées

Pour faciliter l’accès à la vaccination, un site, baptisé Covidliste, a été ainsi lancé la semaine dernière. Créé par deux développeurs informatiques en collaboration avec le docteur Antoine Roux de l’hôpital Foch de Suresnes, l’application est ouverte à toutes les personnes désireuses d’être vaccinées, même si elles ne sont pas éligibles.

«Covidliste est une application gratuite permettant d'être alerté lorsqu'une dose de vaccin est disponible près de chez vous», explique le site, revendiquant 170.700 volontaires déjà inscrits au 5 avril.

Selon la source, la liste vise à mettre en relation les Français, qui inscrivent leurs coordonnées, et les centres de vaccination disposant de doses inutilisées, par exemple à cause de l’annulation d’un rendez-vous, mais qui doivent quand même être injectées sous peine de devoir être jetées.

Le site vise à atteindre l'objectif d'«aucune dose de perdue».

En outre, ses responsables ont assuré que les informations indiquées étaient soumises au règlement général sur la protection des données.

Un homme de 48 ans, qui est désormais vacciné contre le Covid-19 alors qu'il ne faisait pas partie des publics prioritaires pour le moment, a raconté à Europe 1 une «astuce pour les sceptiques»:

«En discutant après avec la médecin, elle m'a expliqué qu'il suffisait d'appeler les centres de vaccination en disant "je suis disponible et volontaire s'il reste des doses ce soir"».

De plus, Olivier Véran a insisté lors d’une conférence de presse le 25 mars sur la nécessité de «ne jamais jeter de dose, c’est la règle de base».

Plus de 10% des Français vaccinés

Selon les chiffres du gouvernement du 3 avril, plus de 9,2 millions de personnes ont déjà reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, soit plus de 13% de la population, depuis le début de la campagne vaccinale. Parmi eux, plus de trois millions de personnes ont déjà obtenu les deux doses. L’objectif du gouvernement est de vacciner 20 millions de Français d’ici à la mi-mai et 30 millions d’ici à la mi-juin.

D’après le site du ministère de la Santé, aujourd’hui la vaccination en France n’est ouverte qu’aux groupes prioritaires. Parmi eux figurent tous les plus de 70 ans, les résidents d’Ehpad, les personnes vulnérables à très haut risque, par exemple atteintes de maladies rénales chroniques sévères ou en cours de traitement par chimiothérapie, les personnes de plus de 50 ans atteintes de comorbidités ainsi que les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM).

Retards d'approvisionnement

La vaccination est retardée dans le pays car actuellement la France est dans l'attente du vaccin fabriqué par AstraZeneca, autorisé par l'Agence européenne du médicament (EMA). Le problème est que le fabricant a livré à l’Hexagone moins de doses qu’initialement prévu – 100 millions au lieu des 300 millions annoncés pour le premier trimestre 2021.

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (101)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
application, site, AstraZeneca, vaccin, Covid-19, vaccination, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook