France
URL courte
Par
Polémique autour des dîners clandestins en France (34)
2713206
S'abonner

Un carton d’invitation repéré sur une image d’une soirée clandestine tenue à Paris en plein Covid-19, dévoilée dans un reportage de M6, montre qu’une place de dîner avait été réservée au nom du journaliste de BFM TV Ulysse Gosset. Le site qui a publié les photos de ces événements est désormais bloqué.

L’affaire concernant l’éventuelle participation de ministres à des soirées clandestines organisées à Paris en pleine pandémie peut être considérée comme «close» après les propos de l’avocat de Pierre-Jean Chalençon, organisateur présumé de ces dîners, a annoncé dans la soirée du 4 avril une journaliste de BFM TV.

Celui-ci «a toujours apprécié faire de l'humour» et «manie avec brio le sens de l’absurde», a expliqué Me Jean-Luc Chetboun, évoquant les propos de son client tenus auprès de M6, selon lesquels il avait «dîné avec certains ministres lors de ces rassemblements clandestins».

«Mais c'était donc de l’humour [...] cette affaire qui est désormais close», a donc déclaré la journaliste.

Or, des photos diffusées sur le site du Go East Business Club, club privé du chef Christophe Leroy, qui est accusé d’avoir été lui aussi impliqué dans ces soirées clandestines, font ressurgir le nom d’un probable invité: le journaliste de BFM TV Ulysse Gosset.

Un carton d’invitation visible sur une photo prise en pleine fête du 10 mars au Palais Vivienne, appartenant à Pierre-Jean Chalençon, montre en effet le nom du journaliste, lequel n’est pas visible sur d’autres photos.

En suivant ce lien, il n’est possible de retrouver que les images archivées, alors que le site-même de ce club a été restreint, et ceci, depuis peu de temps, à en croire le compte Twitter Anonyme Citoyen.

Quant au chef Christophe Leroy, il a pour sa part de nombreuses fois dévoilé sur son compte Instagram des images prises depuis le «Leroy’s Business Club au Palais Vivienne», où figurent des images avec Pierre-Jean Chalençon ou encore des détails de l’intérieur de ce club, dont des portraits de Johnny Hallyday.

Enquête pénale et demande de sanctions

À la suite du reportage de M6, Gérald Darmanin a «demandé au préfet de police de Paris de vérifier l’exactitude des faits rapportés afin, s’ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins». Une enquête pénale a donc été ouverte par le préfet.

Alors que Gabriel Attal et Bruno Le Maire se sont dits certains qu’aucun ministre n’y était présent, Marlène Schiappa a souhaité «des amendes» pour «des ministres ou des députés» s’ils avaient enfreint les règles sanitaires.

D’autres cas similaires avec des journalistes de BFM TV

Fin février, une vingtaine de journalistes et consultants santé de BFM TV ont été verbalisés lors d’une descente de policiers dans un restaurant clandestin situé près du siège parisien de la chaîne, a relaté Le Canard enchaîné. Le gérant du restaurant a été placé en garde à vue pour mise en danger d’autrui.

Alors que le patron de la chaîne Marc-Olivier Fogiel avait assuré à l’époque qu’«aucun journaliste ni consultant de BFM TV n’a[vait] été arrêté» dans un établissement clandestin «à Paris fin février», le Canard enchaîné a révélé que M.Fogiel était lui-même allé dans ce restaurant situé près du siège de la chaîne.

Dossier:
Polémique autour des dîners clandestins en France (34)

Lire aussi:

Visite du «marché du Ramadan» après le couvre-feu, le maire de Vaulx-en-Velin crée la polémique
Washington découvre un «nouveau théâtre de conflit» avec la Russie
«Mon fils m'a demandé si le prénom de Pierre existait vraiment»: une femme voilée interpelle Macron – vidéo
Tags:
Gérald Darmanin, Marlène Schiappa, fête, soirée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook