France
URL courte
Par
11629
S'abonner

La plupart des maires qui ont répondu à la consultation du gouvernement s'étant montrés favorables au maintien en juin des élections régionales et départementales, le Président de la République s’est décidé pour cette option, selon les informations de BFM TV.

Suite à la consultation des maires, Emmanuel Macron s’est résolu à maintenir les élections régionales en juin, fait savoir BFM TV. Le Premier ministre devrait défendre cette décision au Parlement dans les jours qui viennent.

56% contre 40%

La majorité des maires sont favorables au maintien des élections départementales et régionales au mois de juin malgré l'épidémie de coronavirus, comme le montrent les résultats publiés ce lundi par le ministère de l'Intérieur, après consultation des élus.

Invités à dire si les conditions préconisées par le conseil scientifique leur semblaient réunies pour tenir les deux scrutins prévus les 13 et 20 juin, 56% des maires ont répondu «oui», 40% «non» et 4% se sont abstenus, selon le ministère de l'Intérieur.

Un débat sur le sujet, précédé d'un discours de Jean Castex, doit avoir lieu mardi à l'Assemblée nationale, puis mercredi au Sénat.

«Le ministre de l’Intérieur a remis au Premier ministre des évolutions possibles des modalités de scrutin en s’inspirant directement des propositions des maires nées de cette consultation, en vue du débat parlementaire qui se tiendra le mardi 13 et mercredi 14 avril», déclare le ministère de l'Intérieur, sans préciser la nature de ces évolutions suggérées par Gérald Darmanin.

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a menacé dimanche de saisir le Conseil constitutionnel si le gouvernement demandait un nouveau report de ces élections, déjà décalées de mars à juin en raison de la crise sanitaire

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tribune de militaires: le chef d'état-major invite les signataires à quitter l'armée
Tags:
parlement français, régionales, Jean Castex, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook