France
URL courte
Par
9247
S'abonner

Les dates pour les deux tours des élections régionales et départementales seront fixées aux 20 et 27 juin, au lieu des 13 et 20 juin, a annoncé ce mardi 13 avril Jean Castex qui a défendu le maintien de ces scrutins au mois de juin malgré «les contraintes et les difficultés» imposées par la situation sanitaire.

Le Premier ministre a proposé ce mardi 13 avril aux députés de l'Assemblée nationale que les premier et second tours des élections régionales et départementales aient lieu les 20 et 27 juin, soit une semaine plus tard que prévu jusqu'ici.

«Un décret en Conseil des ministres interviendra dès la semaine prochaine pour fixer les élections aux 20 et 27 juin au lieu des 13 et 20 juin», a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement s'est adressé à l'Assemblée nationale dans le cadre d'un débat suivi d'un vote sur ces scrutins, déjà reportés une première fois de mars à juin en raison de la crise sanitaire.

La majorité des partis politiques, dont La République en marche, les Républicains et le Rassemblement national, souhaitaient l'organisation des scrutins en juin malgré la situation sanitaire, au nom du respect de la démocratie. Le MoDem, traditionnel allié de la majorité, s'est quant à lui prononcé pour un report à l'automne.

«Le maintien, malgré les contraintes et les difficultés liées à la mise en oeuvre des mesures de protection qui s'imposent. Le maintien, dans des conditions que nous devons cependant aménager pour mieux concilier ces différents impératifs», a ajouté M.Castex.

Gagner du «temps utile»

Le Premier ministre a souligné que le décalage d'une semaine donnera «le temps utile» pour mieux protéger les électeurs contre le virus.

«Certes, ce n'est qu'une semaine, mais une semaine de campagne supplémentaire, une semaine de vaccination en plus, soit au moins 2 millions de personnes vaccinées: une semaine de préparation en plus, cela compte», a-t-il ajouté.

Quant aux autres mesures de protection, Jean Castex a proposé d’«étendre les horaires des bureaux de vote de 8 heures à 20 heures». De leur côté, les membres de ces bureaux devront réaliser soit un test PCR, soit un test antigénique, soit un autotest.

Jean Castex s’est également prononcé contre la tenue des réunions physiques et publiques «à l'intérieur comme à l'extérieur». Il n’a pas exclu toutefois que cette mesure puisse être réévaluée en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Lire aussi:

Interdit d’entrée en France, un ex-dealer tunisien interpellé dans un TGV venant d’Italie
EELV provoque une nouvelle polémique avec une affiche sarcastique appelant à ne pas aller voter
Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Tags:
France, élections, vote, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook