France
URL courte
Par
15933
S'abonner

En raison d’un manque de vaccins en PACA, son président a déclaré avoir fait une précommande de 500.000 doses de Spoutnik V, pourtant «outil de propagande» selon Jean-Yves Le Drian. Ce dernier a été informé du contact établi par l’élu avec l’ambassadeur de Russie mais sa réaction «restera un secret», a indiqué le président de la région à RTL.

Deux semaines après que le maire de Nice a affirmé pouvoir passer des commandes de vaccin Spoutnik V pour renforcer la campagne de vaccination dans sa ville, Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), a déclaré avoir fait une précommande de ce médicament russe.

Constatant malgré tout l’amélioration de la logistique et de la stratégie sanitaire en France, le président de la région a pointé l’insuffisance de doses. Afin de trouver une solution pour sa région, il a dit avoir essayé de participer aux appels d’offres européens présentés par la France, mais «cela m’a été refusé comme pour le reste du [territoire] national».

Après cet échec, «je me suis retourné vers les Russes»

«J'ai vu l'ambassadeur de Russie. J'ai vu le Land allemand de la Bavière [qui a commandé 2,5 millions de doses, ndlr], qui est le plus puissant d'Allemagne, et j'ai fait une précommande de 500.000 doses de Spoutnik dans l'attente de l'autorisation des autorités sanitaires européennes, comme les Allemands», a indiqué Renaud Muselier.

Interrogé sur l’idée que le vaccin russe ne serait qu’un «outil de propagande», comme pour Jean-Yves Le Drian, le président de la région a fait savoir qu’il l’avait prévenu de son contact pris avec la partie russe. Cependant, l’élu a refusé de révéler la réaction du ministre des Affaires étrangères, car «cela fera partie de la diplomatie française, ça restera un secret».

La démarche s’inscrit dans les règles européennes

Il s’agit d’«une précommande de façon à venir additionner ces vaccins dans le cadre des règles européennes et de la campagne de vaccination nationale dans ma région».

En réagissant à la remarque faite par la présentatrice rappelant que le vaccin n’a pas encore reçu le feu vert de l’Agence européenne des médicaments, raison pour laquelle le délai de livraison est inconnu, il a répondu que «si vous ne les précommandez pas, vous ne risquez pas d’en avoir».

Le dirigeant de la région PACA a souligné l’importance des autorisations européennes qu’il «attend»:

«Mais si je m’inscris sur la liste alors je serais un des premiers à recevoir les vaccins disponibles.»

Renaud Muselier a justifié sa décision par son envie d’ouvrir «mes bars, des restaurants, mes festivals», de lever les restrictions en passant par la vaccination. Il a par ailleurs rappelé qu’il agissait «dans le cadre de démarche de l’Europe».

Une précommande de la ville de Nice

Cette annonce survient après la déclaration du maire de Nice sur le plateau de BFM TV faite au sujet d’une éventuelle précommande de doses de vaccin russe et de sa capacité à passer des commandes.

Plus tard, le service de presse de la mairie de Nice a précisé les paroles de l’édile qui avait dit avoir un accord qui ouvrira la voie pour commander le Spoutnik V en cas d’autorisation par la Haute Autorité de santé. «On peut considérer qu’il s’agit d’une précommande effectivement, mais c’est le terme utilisé par le présentateur», a-t-il souligné.

Le 23 mars, le secrétaire d’État aux Affaires européennes Clément Beaune avait déclaré que le vaccin russe serait validé début juin au plus tôt, avant d’affirmer au Sénat le 1er avril que «ce n’est pas un vaccin qui est autorisable vraisemblablement avant la fin du mois de juin».

Le Spoutnik V en Europe

Plusieurs pays européens ont exprimé leur intérêt pour le médicament russe. Le chancelier autrichien a annoncé le 10 avril l'achèvement des entretiens sur l'acquisition par Vienne d'un million de doses auprès de la Russie. Début avril, M.Kurz avait précisé que l’Autriche pourrait autoriser l’utilisation du vaccin russe sur son territoire si la procédure d’homologation lancée par l’EMA traînait en longueur.

La Bavière a déclaré avoir signé un contrat préliminaire pour 2,5 millions de doses de Spoutnik V en cas d’autorisation du vaccin. Quant à la livraison du vaccin au niveau national, des négociations russo-allemandes pourraient être lancées au sujet des délais de livraison du vaccin Spoutnik V, a informé le 8 avril le ministre allemand de la Santé.

Deux pays de l’UE, la Hongrie et la Slovaquie ont déjà approuvé le Spoutnik V sans aval de l’EMA. Au total, 60 pays du monde l’ont enregistré.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
vaccin, Jean-Yves Le Drian, Provence, Nice, Spoutnik V, Renaud Muselier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook