France
URL courte
Par
58811
S'abonner

Sans consentir à «des décisions qui tombent depuis le sommet de l'État, à huis clos», le député LFI François Ruffin appelle sur BFM TV à tout rouvrir en mai en France pour que «les citoyens aillent dehors».

Emmanuel Macron se prépare ce 15 avril à examiner les protocoles de réouverture progressive des établissements fermés. Bien que les restaurateurs attendent de pouvoir remettre le couvert à la mi-mai, comme l’avait évoqué le Président, la perspective reste incertaine. Invité de BFMTV-RMC ce jeudi, le député LFI François Ruffin a réitéré son appel à ne pas respecter les injonctions gouvernementales. «Il faut que les citoyens aillent dehors», lance-t-il.

«Il faut créer du sport dehors, les gosses en ont marre de plus faire du sport. Il faut qu'il y ait une politique de sport dès ce printemps, “au mois de mai, fais ce qu'il te plaît”. [...] Il faut faire du karaoké en extérieur, du beach-volley en extérieur», enjoint l'élu de la Somme.

​Le député se dit également favorable à l'organisation de «pots de départ d'Emmanuel Macron en extérieur».

«Décisions qui tombent depuis le sommet de l'État»

La manière dont la crise sanitaire est gérée est critiquée par le député qui estime que tous les pouvoirs sont accumulés entre les mains du Président, sans concertation avec toutes les parties prenantes:

«Je ne consens plus à des décisions qui tombent depuis le sommet de l'État, à huis clos, sans consultation, sans concertation […]. J'ai l'impression de jouer depuis un an à “Manu a dit”, “Manu a dit pas plus de six à table”, “Manu a dit personne après 18h”».

​La même idée avait d’ailleurs été lancée par le parlementaire dans une interview à BFM TV lors d’une manifestation en Seine-Maritime le 3 avril et au Monde, le 7 avril, à l’occasion de la sortie de son nouveau livre «Leur progrès et le nôtre».

Après les nouvelles restrictions, place aux réouvertures?

Face à la situation sanitaire en France, Emmanuel Macron a été obligé de prendre fin mars des mesures plus strictes pour lutter contre le coronavirus. Mais il a dans le même temps évoqué l'établissement «entre la mi-mai et le début de l'été d'un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l'événementiel et nos cafés et restaurants». Invité ce 14 avril sur BFM TV, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est pourtant gardé de confirmer cette date compte tenu de l'évolution de la situation sanitaire: le pays s'apprête à passer la barre des 100.000 morts malgré les mesures prises et la campagne de vaccination.

Des restaurateurs fermés depuis fin octobre prônent un allégement des mesures, des scientifiques et médecins reprochent à l’exécutif d’avoir agi si tardivement.

Une mission d’information du Sénat a recommandé le 13 avril un redémarrage progressif des lieux culturels en fonction du risque. Les sénateurs estiment que «les musées et monuments, les cinémas et les salles de spectacle en format assis pourraient être les premiers autorisés à rouvrir de manière progressive», mais ils «ne partagent pas l'option actuelle du gouvernement d'une réouverture uniforme par secteur», a souligné l'un des rapporteurs, Roger Karoutchi (LR).

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
Covid-19, François Ruffin, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook