France
URL courte
Par
17530
S'abonner

Alors que le nombre de patients en réanimation suit une courbe descendante ces derniers jours (5.879 mercredi contre 5.943 mardi), les contaminations sont reparties à la hausse: 31.539 nouveaux cas contre 30.317 la veille.

Les autorités sanitaires ont recensé 31.539 nouveaux cas de contamination en l'espace des dernières 24 heures en France, contre 30.317 mardi.

L'Hexagone comptabilise 5.879 patients traités dans les services de réanimation pour cause de Covid-19, soit 64 de moins que la veille. Pour rappel, le seuil symbolique des 6.000 patients en réanimation a été franchi le 26 avril.

Selon les chiffres officiels publiés mercredi, 315 décès supplémentaires imputables à la maladie sont à déplorer à l'hôpital en une journée.

Plus de 20 millions d'actes de vaccination

Le nombre de personnes ayant reçu une dose de vaccin en France s'élevait quant à lui à 14.874.991 à la date du 28 avril, et 6.061.920 personnes ont reçu deux injections, a déclaré la Direction générale de la santé, précisant que plus de 478.000 actes de vaccination avaient été effectuées en 24 heures, pour un total frôlant les 21 millions depuis le début de la campagne de vaccination.

Après l'annonce d'un calendrier gouvernemental prévoyant un assouplissement progressif des restrictions sanitaires, Emmanuel Macron devrait se prononcer le 30 avril sur les «perspectives» du déconfinement. Le Président de la République avait évoqué lundi, à l'occasion de la rentrée des vacances de printemps, la possibilité de décaler le couvre-feu en vigueur actuellement à 19 heures.

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une partie des autotests distribués par l’Éducation nationale affiche des indications contraires
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Tags:
Santé publique France, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook