France
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (109)
14473
S'abonner

Les Français souhaitent que l’ensemble des adultes soient éligibles à la vaccination, selon un récent sondage. La levée des restrictions sanitaires pour un retour à la «vie normale» est également ardemment désirée.

Alors que les campagnes de vaccination sont handicapées par la méfiance ressentie vis-à-vis de certains produits, les Français souhaitent que les injections se généralisent, rapporte un sondage Elabe réalisé pour BFM TV. Ils sont en effet 70% à vouloir que tous les adultes aient accès aux vaccins dès aujourd’hui.

Un chiffre en décalage avec la stratégie gouvernementale, qui réserve jusqu’à présent les injections aux plus de 55 ans, et à certaines catégories professionnelles. Ce 28 avril, Jean Castex a encore déclaré qu’un élargissement des publics était «prématuré».

Ce mode de distribution semble pourtant laisser les Français sceptiques. 59% d’entre eux pensent en effet que l’État ne pourra pas vacciner tous les adultes qui le souhaitent avant la fin de l’été, rapporte Elabe. À contre-courant de la promesse formulée par Macron en février, donc.

Côté confiance, l’acceptation du vaccin progresse: 62% des sondés déclarent vouloir se faire vacciner dans les mois à venir. Mais toutes les préparations ne jouissent pas du même crédit, l’AstraZeneca éveillant toujours la méfiance de 54% des Français, alors que le Janssen de Johnson & Johnson laisse sceptique (38 % d’opinion favorables, 38% de défavorables).

Pour redorer le blason de l’AstraZeneca, le gouvernement songe d’ailleurs à une campagne de communication, mettant en scène diverses célébrités comme Sheila ou Mimi Mathy, rapportait Le Canard enchaîné ce 21 avril.

Envie d’un retour à la normale

Concernant les restrictions sanitaires, nombre de Français semblent être au bout du rouleau et aspirent à un retour à la normale. Ils sont ainsi une petite majorité à penser qu’il faut donner la priorité à la lutte contre l’épidémie (58%), alors que 41% souhaitent avant tout «continuer à vivre normalement et préserver la vie sociale». Début avril, une étude de l’Institut Pasteur avait estimé que ce retour à «une vie normale» ne pourrait se faire qu’une fois 90% des adultes vaccinés.

Pour l’heure, le gouvernement semble décidé à maintenir la date de début des allégements courant mai. Les restrictions de circulation devraient être levées le 3 mai. Un «régime transitoire de sortie de crise sanitaire» devrait également être voté, a annoncé Jean Castex ce 28 avril.

Il devrait permettre une levée du couvre-feu le 2 juin pour une grande partie de la population. Une mesure que les Français appellent de leurs vœux, puisque 37% d’entre eux pensent que le couvre-feu doit être supprimé, et 48% qu’il doit être repoussé au minimum à 20h, selon Elabe.

Parmi les autres mesures souhaitées par les Français, on trouve la réouverture des terrasses des bars et restaurants (42% dès aujourd’hui, 41% à la mi-mai) et la réouverture des lieux culturels (36% dès aujourd’hui, 39% à la mi-mai).

De manière plus globale, six Français sur dix pensent que l’épidémie s’est stabilisée. Un sentiment qui rejoint les propos de Jean Castex, lequel avait précisé que le pic de la troisième vague était «derrière nous», le 22 avril.

Dans la même logique, la crainte face à la propagation du virus recule de 8 points par rapport à fin mars, 68% des sondés s’en déclarant inquiets.

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (109)

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
sondage, confinement, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook