France
URL courte
Par
8615
S'abonner

Dans leur ensemble, les Français sont plutôt favorables à la levée des restrictions annoncée par Emmanuel Macron, bien que trois sondés sur quatre craignent un nouveau confinement, indique une enquête Harris Interactive pour LCI.

Alors que les indicateurs épidémiques sont dans le rouge, la majorité des Français sont favorables à la fin du confinement annoncée par Emmanuel Macron, indique un sondage Harris Interactive pour LCI.

Cependant, moins de la moitié des Français soutiennent le rythme de la levée des restrictions. Pour 44% des sondés, il est adapté, mais 30% considèrent ce rythme comme précipité. Il est par ailleurs trop lent pour 26% d’entre eux.

Les Français se montrent plus unanimes sur chacune des mesures. 88% sont pour la levée des restrictions de circulation dès le 3 mai et pour la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants à partir du 19 mai.

Une proportion presque identique de sondés (87%) sont pour la réouverture de certains lieux culturels sous conditions de jauges et 92% sont favorables à la réouverture des commerces non essentiels, à partir du 19 mai dans les deux cas.

Près de huit Français sur dix sont favorables à la réouverture totale des collèges à partir du 3 mai, la réouverture des salles de sport à partir du 9 juin et la levée totale du couvre-feu dès le 30 juin.

Le maintien de la fermeture des discothèques au-delà du 30 juin et pour une durée encore indéterminée, ainsi que l’instauration d’un pass sanitaire pour l’accès aux grands événements dès le 9 juin a reçu l’approbation de 67% des Français.

Le projet est jugé légèrement plus efficace en matière économique (58%) qu’en matière sanitaire (54%) et en matière de politique sociale (55%).

Situation sanitaire préoccupante

En dépit de ce soutien presque général à la levée des restrictions, 73% des Français estiment que leur pays sera prochainement soumis à un quatrième confinement.

De nombreux soignants et scientifiques ont critiqué l’assouplissement des mesures en tenant compte du nombre de patients admis quotidiennement en réanimation, lequel est trois fois plus élevé qu’au deuxième déconfinement. Ils ont également mis en garde contre un éventuel rebond épidémique.

Alors que près de 6.000 patients sont transférés en soins intensifs par jour, l’incidence dépasse les 400 cas pour 100.000 habitants dans huit départements: Paris, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne, l’Oise, le Val-d’Oise, l’Essonne et les Bouches-du-Rhône.

Au niveau national, le taux d’incidence du Covid-19 dépasse les 300 cas par semaine pour 100.000 habitants, bien au-delà du seuil d’alerte.

Le taux d’incidence de ces zones est l’un des critères d’application des «freins d’urgence sanitaires» pendant le déconfinement, évoqués par le Président français le 29 avril. En outre, ces territoires doivent également connaître «une augmentation très brutale de ce taux et une menace de saturation des services de réanimation».

Le blocage des réouvertures dans ces zones a été soutenu par 82% des personnes interrogées.

Le sondage a été réalisé sur un échantillon de 1.532 personnes de plus de 18 ans, le 29 avril 2021.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Tags:
restrictions, Emmanuel Macron, LCI, déconfinement, sondage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook