France
URL courte
Par
241275
S'abonner

Juan Branco fait l'objet d'une enquête pour viol, a appris Le Parisien d'une source proche de l'enquête. Dans un long message publié sur Facebook, l’avocat donne sa version des faits en contestant tout rapport sexuel non consenti.

Juan Branco, le célèbre avocat de Piotr Pavlenski, au cœur d’un scandale sur des vidéos à caractère sexuel ayant poussé Benjamin Griveaux à renoncer à la mairie de Paris, est lui-même au centre d’un scandale depuis qu’une enquête pour viol a été ouverte.

Selon Le Parisien, une jeune femme, âgée de 20 ans, a déposé une main courante contre lui jeudi 29 avril au commissariat du XIVe arrondissement de Paris. Le parquet de Paris a confié une enquête pour des faits de «viol» à la 1ère DPJ.

Dans un message publié sur son compte Facebook cet après-midi, Juan Branco décrit sa rencontre avec la jeune femme, via le réseau social Instagram, une rencontre et une nuit passées au domicile de l'avocat. Selon lui, avant de repartir le matin, elle l'avait embrassé «sur le visage, sur les lèvres, lui a souri». Mais en repassant le soir pour récupérer ses affaires, elle «était froide et troublée».

«Elle m'a alors dit qu'elle était allée à la police le lendemain. Qu'elle avait déposé une main courante, car deux amies à qui elle avait parlé le lui avaient suggéré», précise-t-il.

Contacté par Le Parisien, Juan Branco a confié être «catastrophé», repoussant toute idée de contrainte et évoquant une «relation respectueuse».

Dans un entretien à Franceinfo, son avocat Me Yassine Bouzrou affirme par ailleurs que la plaignante a annoncé ce jour qu’elle allait retirer ses accusations, ce qui n'empêche pas le parquet de poursuivre l’enquête s'il le souhaite.

Des Gilets jaunes à Piotr Pavlenski

Juan Branco est surtout devenu connu en tant qu’avocat de l'artiste russe Piotr Pavlenski dans l'affaire de la sextape de Benjamin Griveaux.

Le 27 janvier, M.Branco a été interrogé sur les conditions houleuses de sa désignation en tant qu'avocat de M.Pavlenski mais aussi sur son degré de connaissance des projets du couple Pavlenski-Taddeo quant à la diffusion de la vidéo le 15 février 2020, selon une source proche du dossier.

Devant les juges, selon cette source, il a déclaré avoir été sollicité comme avocat par M.Pavlenski quelques semaines avant le scandale. Il a refusé de répondre précisément à un certain nombre de questions, invoquant son secret professionnel d'avocat. De même source, il a contesté toute animosité personnelle contre M.Griveaux, disant seulement être animé par un but politique.

Il a été placé fin janvier sous le statut de témoin assisté par les juges d'instruction chargés du dossier.

Juan Branco a assuré aussi la défense de plusieurs Gilets jaunes.

«C'est vraiment une personne qui m'intéressait: ses propos étaient plutôt fins et, tout d'un coup, les médias l'ont accusé d'être complotiste», s'est agacé auprès de Franceinfo Juan Branco en parlant de Maxime Nicolle, alias Fly Rider.

Il a défendu également Christophe Dettinger, le boxeur filmé en train de frapper deux gendarmes lors de l'acte 8 des Gilets jaunes.

Lire aussi:

Interdit d’entrée en France, un ex-dealer tunisien interpellé dans un TGV venant d’Italie
EELV provoque une nouvelle polémique avec une affiche sarcastique appelant à ne pas aller voter
Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Tags:
Piotr Pavlenski, viol, Juan Branco, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook