France
URL courte
Par
5012154
S'abonner

Après que Renaud Muselier (LR), président sortant de PACA, a évoqué vouloir former «la meilleure équipe possible» pour les régionales, Jean Castex a validé l’alliance entre LREM et LR. Des représentants de la majorité parlementaire feront partie de la liste LR. Christian Jacob a ensuite annoncé retirer à Muselier son investiture.

Jean Castex a annoncé le retrait de la liste LREM au premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, au profit du président LR sortant de la région, Renaud Muselier, dans un entretien au JDD.

En annonçant ce retrait, Jean Castex a expliqué auprès du JDD: «Le pays est en crise, la majorité présidentielle agit, doit s’élargir et doit savoir fédérer».

«Meilleure équipe possible»

Quatre jours plus tôt, le président sortant de la région PACA avait fait part auprès de BFM TV de ses intentions de «fabriquer la meilleure équipe possible pour la région et nous choisirons les meilleurs d’où qu’ils viennent».

Le 26 avril, le président LR de la région s'est également déclaré prêt «à additionner les compétences» avec LREM et a officialisé sa candidature aux élections régionales.

«La majorité présidentielle répond très favorablement à l'initiative de Renaud Muselier», a indiqué le Premier ministre. 

Fusion des listes des deux partis

Il s’agit d’un éventuel fusionnement entre La République en marche (LREM) et Les Républicains (LR) au scrutin régional. La secrétaire d'État chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel, chef de file désignée par LREM dans la région «et des représentants de la majorité parlementaire vont intégrer le dispositif conduit par Renaud Muselier», a indiqué le Premier ministre.

«Cette union va bien au-delà d'accords d'appareils, c'est un exemple de la recomposition politique», a ajouté M.Castex.

Contacté par l'AFP, M. Muselier a refusé de confirmer cette fusion des deux listes, se contentant de «prendre acte» et de «se féliciter» de l'annonce du chef du gouvernement.

«C'est un accord pour des élections régionales, il est prématuré de parler d'autres échéances», conclut le Premier ministre dans le JDD.

LR réagit

En réaction à cette annonce, le chef de LR, Christian Jacob, a déclaré sur son compte Twitter que Renaud Muselier ne pourrait pas «bénéficier de l’investiture» de son parti.

Conformément aux règles de LR, «aucun accord de 1er tour avec LREM» n’est possible, explique-t-il.​ Les «petites manœuvres» de Castex et de Muselier ont été critiquées par le chef du parti, selon lequel «la peur de perdre des uns ajouté au cynisme des autres n’a jamais fondé une ligne politique».

Lire aussi:

Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
Les Républicains (LR), régionales, La République en Marche! (LREM), Renaud Muselier, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook