France
URL courte
Par
5015684
S'abonner

Une vidéo filmée pendant la manifestation à Lyon a montré en détails les événements précédant la prise en charge par les forces de l’ordre d’un de leurs collègues au sol. La séquence dévoile ainsi qu’un manifestant renverse par derrière le CRS.

Une nouvelle vidéo diffusée après la manifestation du 1er mai à Lyon, laquelle a rassemblé près de 3.000 personnes, montre ce qui est arrivé au CRS qui, sur une vidéo précédente, était au sol alors que ses collègues le prenaient en charge.

Le rassemblement d’hier à Lyon a été marqué par de violentes tensions ayant éclaté entre certains participants et les forces de l’ordre. Des échanges de tirs de mortiers d’artifice d’un côté et de tirs de gaz lacrymogènes de l’autre ont été signalés.

Ces accrochages ont conduit au moins à cinq interpellations, mais aussi 27 policiers blessés, selon les chiffres annoncés par le préfet de Rhône-Alpes-Auvergne qui a «fermement condamné les violences à l’égard de ceux qui nous protègent».

Ce qui s’est passé

En diffusant la vidéo montrant le CRS au sol, Lyon Mag a précisé qu’il aurait pu été ciblé par un jet de projectile. Or, finalement, c’est un participant à la manifestation qui l’a agressé.

La vidéo montre une charge des forces de l’ordre. À un moment, un individu frappe avec violence le CRS par-derrière en le renversant.

Un groupe de ses collègues le prennent ensuite en charge et créent un bouclier autour de lui, ceci alors que la manifestation mouvementée se poursuit.

Paris et d’autres villes

Les manifestations à l’occasion du 1er mai ont eu lieu un peu partout en France. Le ministère de l’Intérieur a fait part de plus de 106.000 personnes à travers tout l’Hexagone, dont 17.000 à Paris.

A contrario, selon les données communiquées par la CGT à l’AFP, plus de 150.000 personnes sont sorties dans les rues, dont au moins 25.000 à Paris.

Les manifestants ont pointé des sujets comme l’augmentation des salaires, la création de nouveaux empois, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Ils se sont également opposés à la réforme de l'assurance-chômage devant entrer en vigueur le 1er juillet.

Le rassemblement dans la capitale a été émaillé par des heurts. Visées par des pétards, les forces de l’ordre ont eu recours aux gaz lacrymogènes. Plusieurs interpellations ont été réalisées.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Un an et demi après, Wuhan rattrapée par une flambée de la souche Delta
Un opposant biélorusse retrouvé pendu à Kiev
Tags:
Lyon, manifestation, Fête du Travail, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook