France
URL courte
Par
137126
S'abonner

Septième étage sans ascenseur, toilettes sur le palier, douche bouchée, sanibroyeur hors usage… Situé dans le nord de Paris, un immeuble haussmannien abrite un studio de 5m2. proposé à 50.000 euros. Bien qu’il nécessite des travaux, son propriétaire est certain de pouvoir le vendre, raconte Le Parisien.

Après plusieurs années de croissance, le marché immobilier parisien vit des moments de stagnation, de nombreux habitants étant attirés par des logements plus spatiaux voire par des maisons avec jardin en raison de l’enchaînement de confinements. Les prix d’appartements de grande surface sont en baisse, alors que la liste des petits logements mis en vente s’allonge. Y figurent un studio minuscule impossible à louer.

Visité par Le Parisien, ce studio de cinq mètres carrés dans un immeuble haussmannien situé dans le nord de la capitale est mis en vente pour 50.000 euros, soit 10.000 euros le mètre carré, un tarif moyen. Sauf que ses caractéristiques laissent à désirer.

Il est situé sur un palier au-dessus du sixième étage, sans ascenseur, non loin des toilettes communes.

La pièce fait 1.90 mètre de largeur sur trois. S’y trouvent un petit chauffe-eau au-dessus de la porte, un plan de travail avec évier, une douche bouchée et même un sanibroyeur en panne, prévu pour être enlevé, poursuit le quotidien. Afin de pouvoir dormir, il faut déplier la commode encastrée dans le mur, laquelle cache un matelas pour une personne.

Le coût de réaménagement des lieux est estimé à environ 5.000 euros, selon le propriétaire cité par Le Parisien. «Je ne sais pas si je vais le vendre à ce prix, mais je suis sûr de le vendre», a-t-il assuré, selon son agent.

Comment y vivre?

Il est impossible de louer le studio car la loi interdit la mise en location de logements faisant moins de neuf mètres carrés. Cependant, il n’y a aucune interdiction à le vendre.

«Rien ne vous empêche d’habiter dans deux m2 si vous le souhaitez», lance Aurore Tabordet-Merigoux, avocate spécialiste en droit immobilier, citée par Le Parisien.

Ces petites surfaces sont souvent situées à proximité de grandes écoles, explique-t-elle, et «servent pour rattacher les enfants à des lycées sélectionnés». À titre d’exemple, un appartement de 5,3 m² loi Carrez pour 89.000 euros, présenté comme «à usage de bureau», a également été retrouvé près de la Sorbonne.

Situation sur le marché immobilier

Les prix immobiliers dévissent à Paris, avec une baisse moyenne de 2,9% calculée par le site meilleursagent.com. Certains arrondissements ont perdu davantage, comme le IIIe (-4,9%), le IVe (-4,4%) et le Ve (-5,2%), leurs prix moyens s’établissant respectivement à 12.903 euros par mètre carré, 13.605 et 12.757.

Dans le XIIe, le XIXe et le XX arrondissements, les prix sont même descendus au-dessous du seuil des 10.000 euros le mètre carré.

En revanche, un grand nombre de logements situés au-delà du périphérique ont gagné en valeur. «Les prix sont devenus fous. Un pavillon que je vendais 500.000 euros, il y a tout juste un an, part à 600.000 euros aujourd’hui. Les prix ont bondi de 20% en un an», raconte Alexandre Forêt de l’agence L’Adresse, à L’Haÿ-les-Roses, dans le Val-de-Marne, auprès du Figaro.

Les Hauts-de-Seine et les Yvelines enregistrent une augmentation de 10% en un an, témoigne Richard Tzipine, directeur général de Barnes, cité par le quotidien.

Lire aussi:

Une femme en état de démence blesse un policier au couteau avant d'être abattue
Rixe entre deux bandes rivales en pleine rue en Seine-Saint-Denis – vidéo
Israël organise les plus grandes manœuvres de son histoire: vers un nouveau conflit au Moyen-Orient ?
Tags:
prix, immobilier, appartement, studio, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook