France
URL courte
Par
1311110
S'abonner

L’horizon semble s’éclaircir pour le quotidien des Français après l’annonce par Emmanuel Macron d’une levée progressive des restrictions sanitaires instaurées sur fond de pandémie de Covid. Ces changements s’opéreront en quatre étapes, avec la possibilité de recours à des «freins d'urgence». Voici ce qui change lors de la première, prévue demain.

Le déconfinement qui, sur décision du Président, sera progressif afin de continuer à ralentir le rythme de progression du virus, prend corps. Une première série d'assouplissement des mesures sanitaires entre en vigueur le 3 mai, une semaine après l’«étape zéro», celle de l’éducation qui a partiellement repris ses activités à partir du 26 avril.

Fin des attestations, reprise des déplacements inter-régionaux…

  • Demain, 3 mai, est une journée attendue avec impatience par de nombreux Français, car elle marquera la fin des attestations en journée et des restrictions de déplacement. Ce qui signifie qu’il sera possible de se déplacer sans avoir à en justifier le motif. 
  • C'est également la fin de la limite des 10 ou 30 kilomètres pour sortir, ainsi que la possibilité de se déplacer entre les régions.
  • En outre, les lycéens pourront reprendre les cours, mais dans des classes en demi-jauge, avec une alternance de classe en présentiel et distanciel. 
  • Les collégiens reviendront également en classe, sauf pour les élèves de 4e et 3e des 15 départements les plus touchés par la pandémie. Ils feront leur rentrée en demi-jauge.

…mais maintien du couvre-feu et du télétravail

Les limitations restent inchangées au niveau du couvre-feu, ce qui signifie qu’il faudra rentrer avant 19 heures. Il n’est prévu de le repousser à 21 heures que le 19 mai. Lors de la deuxième étape du déconfinement.

Les commerces qui ne sont pas « de première nécessité» resteront fermés et le télétravail est lui aussi maintenu.

À noter que même après le 30 juin, il n’est prévu de lever ni les gestes barrières, ni la distanciation physique.

Trois autres étapes 

Quinze jours plus tard, le 19 mai, il est prévu de repousser le couvre-feu à 21 heures et de rouvrir les commerces, les musées, les salles de cinémas, les théâtres et les terrasses avec, cependant, des jauges limitées, fixées au maximum à 800 personnes à l’intérieur et 1.000 à l’air libre. Les tables de restaurants seront limitées à six personnes. Les rassemblements seront limités à 10 personnes et le télétravail toujours maintenu.

D’autres mesures doivent être appliquées à partir du 9 juin: report du couvre-feu à 23 heures, réouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport et assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises. C’est également à partir de cette date que le pays prévoit de relancer son industrie touristique, en accueillant des voyageurs étrangers munis de pass sanitaires.

Le couvre-feu devrait cesser d’être appliqué le 30 juin, mais ces mesures pourraient être tempérées par des «freins d’urgence» dans les territoires où le taux d’incidence serait supérieur à 400 infections pour 100.000 habitants, où ce taux enregistrerait une augmentation brutale ou en cas de risque de saturation des services de réanimation. Toutefois, les discothèques resteront toujours fermées.

Le calendrier pourrait toutefois évoluer selon la situation sanitaire et «ces mesures seront précisées dans le cadre d’une grande phase de concertation sur l’agenda et les protocoles de réouverture, comme l’a annoncé le Président de la République», indique le site officiel du gouvernement.

Lire aussi:

L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Double meurtre dans les Cévennes: la cache où le suspect s’est réfugié lors de sa fuite – photos
Tags:
restrictions, couvre-feu, déconfinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook