France
URL courte
Par
354082
S'abonner

«Comité de soutien à Kobili Traoré»: l’apparition sur Facebook de ce groupe en faveur du tueur de Sarah Halimi a suscité une vague d’indignation le 1er mai. Une plainte va être déposée ce lundi. La page du groupe a depuis été supprimée. Sputnik a appris les détails de l'affaire auprès du Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme.

Un groupe détecté le 1er mai sur Facebook, intitulé «Comité de soutien à Kobili Traoré», a indigné de nombreux internautes. Ainsi, le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA) se dit être «alerté par des personnes choquées de découvrir un Groupe de soutien à Kobili Traoré, le tueur islamiste de Sarah Halimi, jugé irresponsable pénalement».

Les faits remontent à avril 2017, lorsque Sarah Halimi, une sexagénaire de confession juive, a été rouée de coups et défenestrée à Paris par cet homme criant «Allahu Akbar». Kobili Traoré avait cependant été jugé pénalement irresponsable en décembre 2019, déclaré en état d’abolition de discernement et pris par une «bouffée délirante», une décision confirmée par la Cour de cassation le 14 avril 2021.

«Le BNVCA charge son Conseil, Me Serfati, de déposer plainte contre celui qui est à l’initiative de ce groupe ainsi que contre les différents commentateurs qui ont approuvé et soutenu sa démarche», est-il indiqué dans un communiqué publié sur Facebook. 

Les soupçons du BNVCA

Le groupe en question est apparu sur Facebook le 26 avril, a précisé pour Sputnik le président du BNVCA Sammy Ghozlan. Au moment de la découverte, faite par des internautes qui ont tout de suite alerté le Bureau, il y avait 34 personnes inscrites et des commentaires «plutôt antisémites». La page n’est cependant plus accessible, supprimée apparemment à la suite des communiqués de presse diffusés en réaction. Le BNVCA s’apprête à déposer une plainte auprès du procureur de la République de Paris ce 3 mai.

Pour M.Ghozlan, les créateurs du groupe «ont transposé le rôle de victime à l'assassin».

«Nous soupçonnons Abdelkader Bensaid d'être le cerveau de cette opération de soutien à l'assassin antisémite qui à ses yeux est une victime de la communauté juive. C'est outrageant, scandaleux.» 

Un autre soutien à Kobili Traoré s'est manifesté dimanche soir sur Facebook, a encore ajouté M.Ghozlan. Dans une vidéo, Will Mael Nyamat, président de l’«association française de lutte contre les "en..lés"», a pris la défense de l'assassin.

Des Français demandent la justice

L’affaire Sarah Halimi a pris une nouvelle dimension le 25 avril dernier, lorsque des «rassemblements de la colère» se sont tenus à Paris et dans d’autres villes pour contester l'absence de procès après ce meurtre retentissant. Une manifestation géante rassemblant plus de 20.000 personnes a notamment eu lieu au Trocadéro, sous le slogan «Sans justice pas de République».

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Israël envoie plus de 80 chasseurs pour frapper 150 cibles militaires dans la bande de Gaza - vidéo
Tags:
Facebook, France, antisémitisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook