France
URL courte
Par
3310418
S'abonner

Interpellé mi-avril suite à la publication d’une vidéo dans laquelle il poussait violemment une femme dans les escaliers du métro porte de la Chapelle, un Espagnol a été expulsé vers son pays d’origine et est désormais interdit d’entrer et de séjourner en France, a annoncé la préfecture de police.

Deux semaines après la publication d’une vidéo montrant un homme pousser une femme à l’entrée du métro porte de la Chapelle, à Paris (XVIIIe), laquelle a provoqué de vives réactions tant chez les internautes que dans les cercles politiques, le mis en cause a été finalement expulsé de la France dimanche 2 mai.

Sur son compte Twitter, la préfecture de police précise que l’homme «de nationalité espagnole» a été expulsé vers son pays et est désormais «interdit d'entrer et de séjourner sur le territoire» français.

​Une vidéo choc

Suite à sa publication le 17 avril, Marlène Schiappa a annoncé avoir «signalé les faits inadmissibles relayés par cette vidéo» à la préfecture de police de Paris qui a à son tour annoncé l’ouverture d’une enquête et a invité la victime à venir déposer plainte.

Le lendemain, l’individu responsable, âgé d’une vingtaine d’années et connu des services de police, a été interpellé dans un camp de Roms sur la commune d’Osny (Val-d’Oise). La version intégrale de la vidéo montre que son geste a été précédé par une querelle entre lui et la femme en question.

​Par la suite, contacté par Le HuffPost, l’auteur de la vidéo a déclaré que «la femme était sous l’emprise de substance», que «l’homme lui demandait depuis cinq minutes de lui donner quelque chose» et qu’elle «n’arrêtait pas d’essayer de le frapper».

De son côté, LCI a indiqué qu’elle s’était présentée à la police en tant que toxicomane et que l’homme était son fournisseur. D’après Le Parisien, les faits ont eu lieu dans la soirée du 16 avril. La victime a expliqué qu’il devait récupérer un téléphone qu’elle avait emprunté à une connaissance. En effet, comme le montre la vidéo intégrale, avant être poussée, elle en jetait un au sol et frappait son interlocuteur.

Lire aussi:

Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Tags:
femmes, métro, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook