France
URL courte
Par
2913133
S'abonner

Dans un entretien au magazine Causette, Christiane Taubira a dit son admiration pour le combat mené par Assa Traoré. L’ancienne ministre de la Justice s’est aussi dite touchée par les voix qui appellent à sa candidature en 2022.

Revenant à pas feutrés sur le devant de la scène politique, Christiane Taubira a rendu hommage à Assa Traoré, au détour d’un entretien avec le magazine Causette. L’ancienne ministre a déclaré que la sœur d’Adama Traoré, mort suite à son interpellation dans le Val-d'Oise en 2016, misait sur «l’affectif» pour porter son combat. Une motivation tout à fait «légitime», qui sous-tend une vraie pensée et un «positionnement dans la société», a souligné l’instigatrice du «mariage pour tous».

Christiane Taubira a par ailleurs insisté sur le rôle de la militante antiraciste dans la société française, la félicitant de mettre la France face à ses contradictions.

«Chaque fois que je l’ai entendue ou lue, je l’ai trouvée de plain-pied dans la société française. Elle est tellement Française qu’elle renvoie la France à ses propres infidélités. Elle est profondément Française», a-t-elle ainsi expliqué à Causette.

L’ancienne garde des Sceaux avait déjà apporté son soutien à Assa Traoré à plusieurs reprises. Après la mort de George Floyd, elle avait notamment salué sa lutte contre les violences policières. Elle avait alors qualifié la passionaria de l’antiracisme de «chance pour la France» sur TMC, disant souhaiter «recoudre un petit bout de son cœur brisé» après le décès de son frère.

Alors qu’une vague de déboulonnage de statues sévissait en Europe comme aux États-Unis, cette intervention avait été interprétée par certains comme un soutien aux thèses indigénistes et décolonialistes.

Vers la présidentielle?

Sortie de son silence politique pour les régionales d’Île-de-France, afin d’apporter son soutien à Audrey Pulvar, l’ancienne ministre a encore abordé la question des présidentielles dans cet entretien. Elle a ainsi salué les initiatives appelant à sa candidature en 2022.

«Ce n'est pas de la démagogie que de dire que ça me touche profondément. J'ai [...] de l'admiration et du respect pour celles et ceux qui s'organisent autour de ma candidature de façon très active […]. Et en vous disant ça, je vous en ai déjà dit beaucoup...», a-t-elle ainsi déclaré à Causette.

Depuis plusieurs mois, des voix se sont en effet élevées pour inciter Christiane Taubira à se présenter au prochain scrutin présidentiel. En novembre, plusieurs célébrités comme l’actrice Juliette Binoche ou le romancier Éric Reinhardt avaient ainsi signé une lettre ouverte en ce sens, dans un blog relayé par Mediapart.
Pour l’heure, la principale intéressée ne s’est pas déclarée ouvertement candidate.

En février, un sondage Odoxa lui donnait une côte d’opinions favorables de 26%, derrière des personnalités comme Xavier Bertrand, Marine Le Pen ou Édouard Philippe. Elle raflait cependant la mise chez les sympathisants de gauche, avec 51% d’opinions favorables.

Christiane Taubira avait déjà tenté sa chance à la présidentielle de 2002, où elle avait réuni 2,32% des suffrages. Certains y avaient vu une des raisons de l’éviction de la gauche et de Lionel Jospin à l’issue du premier tour, au profit de Jean-Marie Le Pen.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
antiracisme, Présidentielle française 2022, Adama Traoré, Assa Traoré, Christiane Taubira
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook