France
URL courte
Par
1104631
S'abonner

Parmi la trentaine de grandes voix de la radio présentes, sans masque, à l’enregistrement d’«On est en direct» de Laurent Ruquier le 7 mai, une a été testée positive. Une nouvelle qui a contraint plusieurs antennes à apporter d’urgence des changements à leurs agendas.

La détection d’un cas de coronavirus chez l’un des invités à l’enregistrement d’«On est en direct» le 7 mai a obligé plusieurs radios françaises à effectuer des remaniements pour assurer les matinales de cette semaine, relate ce lundi 10 mai Le Parisien.

Animée par Laurent Ruquier, l’émission était consacrée aux 100 ans de radio. Elle rassemblait une trentaine de grandes voix du secteur.

Parmi les invités: Léa Salamé, Julien Courbet, Matthieu Belliard, Jean-Jacques Bourdin, Pascal Praud, Élodie Gossuin, Manu Lévy ou encore Pascale Clark. L’invité testé positif le 9 mai, deux jours après l’enregistrement, est Yves Calvi.

À noter qu’aucun ne portait de masque sur le plateau et qu’ils ont posé les uns à côté des autres pour une photo collective:

Des remaniements

Absent aujourd’hui de la matinale de RTL, M.Calvi a été remplacé par Jérôme Florin et ne sera pas non plus à l’antenne à 18h35 dans «L’info du vrai» sur Canal+. Un de ses proches a confié auprès du Parisien que l’animateur était «placé à l’isolement comme c’est la procédure».

Même si la plupart des invités étaient vaccinés, les autres ont dû aussi s’isoler, ce qui a provoqué des changements sur plusieurs antennes.

Ainsi, sur France Inter, Léa Salamé coprésentera la matinale depuis chez elle, avec Nicolas Demorand en studio.

Sur Franceinfo, Lorrain Sénéchal remplacera Marc Fauvelle.

Enfin, sur Europe1, Matthieu Belliard animera sa matinale depuis chez lui. Pas une première pour celui qui avait déjà pris l’habitude pendant le premier confinement, il y a un an.

Coup de gueule contre «l’hystérie» sanitaire

Quant à Laurent Ruquier, qui a attrapé le Covid cet hiver, il est vacciné. Il pourra donc tenir la présentation des «Grosses têtes» sur RTL.

Le 8 mai, lors de son passage sur «On refait la télé», le célèbre animateur avait poussé un coup de gueule contre les restrictions imposées par les autorités depuis un an.

Dénonçant l’obligation de remplir systématiquement une attestation de déplacement, il avait alors qualifié la France de «pays de fous» et s’était réjoui du fait que les jeunes continuaient de faire la fête malgré les restrictions, renchérissant que les autorités faisaient croire à la population que les jeunes mourraient du Covid.

«Ça n’est pas vrai! Il y en a eu, mais pas plus qu’il y en a eu qui sont morts du cancer ou autre […]. Cinq malheureux jeunes sur le bord d’un quai, qui fumaient des clopes et qui étaient heureux de boire un verre. Mais tant mieux, p*tain! Heureusement que les jeunes font encore la fête et s’amusent.»

Et de conclure: «Depuis quelques mois, Emmanuel Macron a compris que cette hystérie sanitaire, ça commençait à bien faire».

Misant sur la campagne de vaccination, le gouvernement procède actuellement au déconfinement du pays qui se fera en plusieurs étapes.

Par exemple, jusqu’au 19 mai, les rassemblements de plus de six personnes resteront interdits. Puis à partir de cette date, il sera possible de se rassembler jusqu’à dix personnes.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Rave party à Redon: la gendarmerie dénonce «une déferlante de violences à l’encontre des forces de l’ordre»
Tags:
Laurent Ruquier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook