France
URL courte
Par
193817
S'abonner

D'après Le Parisien, le tueur en série, hospitalisé en urgence le 8 mai à Paris, ne peut être réanimé. Les médecins ont engagé un protocole de fin de vie.

Le tueur en série Michel Fourniret a été hospitalisé en urgence le 8 mai à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris, rapporte Le Parisien. Selon les médecins, il est impossible de le réanimer. Un protocole de fin de vie a été engagé.

Âgé de 79 ans, «l’Ogre des Ardennes» a été transféré à la Pitié-Salpêtrière pour des problèmes respiratoires. Souffrant de problèmes cardiaques et d'une dégénérescence mentale, il a été placé dans le coma.

Détenu au centre pénitentiaire de Fresnes, le criminel se trouve actuellement à l’unité hospitalière sécurisée interrégionale, indique le quotidien.

L'annonce survient une dizaine de jours après la fin des fouilles infructueuses pour retrouver le corps d’Estelle Mouzin disparue à l'âge de neuf ans, considérée comme victime présumée du tueur. 

Contactés par le quotidien, les avocats du tueur ont fait preuve d’étonnement face à l’hospitalisation de leur client.

En novembre 2020, il avait été hospitalisé à l’hôpital Henri Mondor de Créteil (Val-de-Marne) où, dans le coma, il avait été placé en réanimation.

Affaire Fourniret

Surnommé «l'Ogre des Ardennes», «le Tueur des Ardennes» ou encore «le Monstre des Ardennes», Michel Fourniret a été arrêté en 2003. Cinq ans plus tard, il a été condamné à la réclusion à perpétuité réelle pour les meurtres de sept jeunes femmes et adolescentes commis entre 1987 et 2001, en France et en Belgique. 

Son ancienne épouse, Monique Olivier, a écopé d’une peine à la perpétuité accompagnée d'une de sûreté de 28 ans. En outre, ils sont toujours mis en examen pour les affaires Parrish et Domèce, ainsi que pour l'affaire Hamiche.

En mars 2020, il a reconnu sa culpabilité dans l’enquête sur Estelle Mouzin, âgée de neuf ans lors de sa disparition en 2003.

Recherche d’Estelle Mouzin

Les récentes fouilles pour retrouver le corps de la fillette enlevée en 2003, alors qu'elle avait neuf ans, sur le chemin de l’école de Guermantes (Seine-et-Marne) ont duré du 26 au 29 avril. Monique Olivier, qui a pour la première fois reconnu le 1er avril son implication dans la séquestration de la petite, guidait les recherches.

La complice du tueur en série avait indiqué avoir déposé son ex-mari sur un chemin de ce bois. Le site se situe à environ quatre kilomètres de Ville-sur-Lumes, où, selon elle, Fourniret a séquestré, violé et tué la fillette.

Après la fin des fouilles, Monique Olivier est retournée dans son lieu de détention.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
médecine, meurtre, urgence, tueur, réanimation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook