France
URL courte
Par
14485
S'abonner

En prenant la parole mardi 11 mai à l’Assemblée nationale sur le sujet des discothèques, lors des débats sur le texte organisant la fin de l’état d’urgence sanitaire, Jean Lassalle a parlé des lieux d’échangisme qui seraient fréquentés par certains de ses collègues et a ainsi réussi à détendre l’atmosphère malgré lui.

Le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle s’est permis mardi 11 mai un léger égarement lors des débats à l’Assemblée nationale sur le texte organisant la fin de l'état d'urgence sanitaire et l'instauration du pass sanitaire. Il a évoqué les lieux d’échangisme et les «inégalités de traitement avec les discothèques».

«Je me dois de reconnaître qu'il y a des sujets qui restent tabous dans notre assemblée à un moment aussi important. Je veux parler par exemple de celui des discothèques», a commencé le député Libertés et Territoires.

Et de poursuivre: «Les plus anciens d’entre nous savent que les lieux d’échangisme ou de libre-échangisme [sic] sont restés ouverts pendant tout le confinement. De très nombreux de nos collègues y avaient leurs habitudes dans des mandats précédents et je ne compte même pas les ministres.»

M.Lassalle, vous vous égarez

Là-dessus, il a été interrompu par la présidente de séance, Annie Genevard, qui lui a demandé de recentrer son propos.

«Monsieur Lassalle, vous vous égarez, revenons au sujet. Je ne vous coupe pas la parole, je vous demande de recentrer votre propos.»

Une danse improvisée et un gilet jaune

Jean Lassalle est réputé pour aimer se faire remarquer.

En visite au Salon de l'agriculture en mars 2019, il n'a pas pu s'empêcher de faire quelques pas de danse au rythme de la célèbre banda l'Impériale de Bordeaux.

Sur la vidéo publiée par l'homme politique lui-même sur son compte Facebook, on le voit décliner un verre de vin avant de se livrer durant plusieurs minutes à une danse improvisée.

En novembre 2018, il s’était vêtu d’un gilet jaune au sein de l’hémicycle et avait provoqué une suspension de séance.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
discothèque, Jean Lassalle, Assemblée nationale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook