France
URL courte
Par
10232
S'abonner

Jean Castex a lancé jeudi un «appel à la responsabilité» au lendemain de la réouverture en France des terrasses des bars et des restaurants et du décalage du couvre-feu à 21 heures dans le cadre de l'assouplissement des restrictions contre l'épidémie due au nouveau coronavirus.

En déplacement à Blois (Loir-et-Cher), le Premier ministre a mis en garde contre le risque de devoir faire machine arrière alors que des rassemblements ont été observés dans plusieurs villes, parfois au-delà de l'horaire du couvre-feu, suscitant la crainte chez certains médecins d'une reprise de l'épidémie.

«Hier, c'était la réouverture, on peut comprendre qu'il y a eu un engouement mais j'appelle tout le monde, c'est notre intérêt commun, à respecter les règles», a déclaré le chef du gouvernement.

«Personne ne veut fermer les terrasses, ce n'est pas l'objectif; l'objectif, c'est d'y arriver, on va y arriver, ça suppose une discipline collective, c'est à notre portée», a-t-il ajouté.

Selon France Bleu, à Rennes, les forces de l'ordre ont dû intervenir pour disperser la foule, des centaines de personnes réunies place Saint-Anne ayant bravé le couvre-feu en brûlant notamment des palettes.

Le réseau de radios locales indique également qu'à Bordeaux, une centaine de personnes ont fêté la réouverture des terrasses jusqu'à au moins 23 heures.

A Amiens, trois bars ont été contraints de fermer par la police avant le couvre-feu en raison de l'affluence, rapporte encore France Bleu.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Tags:
déconfinement, France, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook