France
URL courte
Par
321296
S'abonner

Invité sur le plateau de Morandini Live pour un débat autour de la sélection de Karim Benzema dans l’équipe de France, le député LREM Jacques Marilossian a confié être choqué par une partie de la Marseillaise et ne pas toujours la chanter.

Échanges tendus dans la matinée du vendredi 21 mai sur le plateau de l’émission Morandini Live sur CNews et Non Stop People. Lors de celle-ci, le député Jacques Marilossian, membre de La République en marche (LREM), a défendu la sélection de Karim Benzema chez les Bleus, lequel avait fait polémique par le passé pour ne pas avoir chanté l’hymne national français.

«Concernant la Marseillaise, “qu'un sang impur abreuve nos sillons”, moi ça m'a toujours choqué», a déclaré le parlementaire. Des propos qui ont eux-mêmes choqué ses interlocuteurs, parmi lesquels le présentateur Jean-Marc Morandini et le fondateur des Patriotes Florian Philippot.

Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées, M.Marilossian a, de son propre aveu, assisté à de nombreuses cérémonies officielles où est jouée la Marseillaise. «Je ne chante pas tout le temps la Marseillaise», poursuit-il, justifiant que «le recueillement que je ressens à ce moment-là peut m’amener à écouter la Marseillaise plutôt que de la chanter».

Appel à la démission

Les propos du député ont poussé Julien Odoul, tête de liste du Rassemblement national (RN) en Bourgogne-Franche-Comté, à venir l’interpeller en direct: «la Marseillaise fait partie de notre Constitution, qu’un député soit choqué par ses paroles, c’est extrêmement grave».

«C’est notre histoire, c’est notre identité, ce sont les fils de France qui sont tombés pour notre liberté», a-t-il insisté. Le membre du bureau national du RN a également invité le parlementaire à rendre son mandat.

Hymne des Bleus

Un autre débat a marqué l’émission, à savoir le choix du rappeur Youssoupha pour l’écriture et l’interprétation de l’hymne officiel de l’équipe de France pour l’Euro 2021. Après que le numéro deux du RN Jordan Bardella s’est indigné sur France 2, rappelant que le chanteur avait proféré «des menaces de mort contre Éric Zemmour», bien que le chroniqueur ait perdu son procès pour injure et diffamation face à l’artiste.

Dans un morceau de 2006, Youssoupha avait également évoqué un «rêve où ma semence de nègre fout en cloque cette chienne de Marine Le Pen», a rappelé M.Bardella. Pour Jacques Marilossian, ces paroles ne s’adressaient pas à elle en tant que «femme», mais en tant que leader politique, niant tout propos sexiste.

Polémiques

Le député LREM s’était déjà retrouvé au cœur d’une polémique en 2019, lorsqu’il avait qualifié le Gilet jaune Jérôme Rodrigues de «débile profond», ce qui lui avait valu un recadrement de la part de Sophie Cluzel, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées.

Un an plus tôt, l’élu dont les grands-parents étaient des immigrés arméniens avait choqué la communauté arménienne par sa présence à l’ambassade de Turquie pour célébrer les 95 ans de la République turque, faisant fi de la question de la reconnaissance du génocide arménien par cette dernière.

Lire aussi:

Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Infographie: mise à jour des dates clés du calendrier du déconfinement en France
D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Un projet de câble sous-marin échoue après une mise en garde des USA contre une participation chinoise
Tags:
football, Bleus, hymne, La Marseillaise, La République en Marche! (LREM), députés
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook