France
URL courte
Par
7612183
S'abonner

L’humoriste Jean-Marie Bigard s’est retrouvé au centre des critiques après avoir dressé un parallèle entre le pass sanitaire et l'étoile jaune portée par les Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Des paroles pointées du doigt par Marlène Schiappa et Éric Dupond-Moretti. Le pass sanitaire est quant à lui soutenu par 61% des Français.

Après les propos violents de l'humoriste Jean-Marie Bigard sur le pass sanitaire et ses insultes à l'encontre d'Agnès Buzyn et d’Olivier Véran lors de la manifestation des anti-vaccins du 22 mai à Paris, certains ministres sont montés au créneau.

«C'est une honte nationale. Il faut absolument mettre un signe distinctif comme on a fait avec les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Je vais guérir tout seul avec mes anticorps, je n'ai pas besoin de cette merde dans mon corps», avait notamment déclaré au sujet du pass sanitaire Jean-Marie Bigard, interrogé par RT France.

Cette phrase dressant un parallèle avec l'occupation nazie a fait réagir Marlène Schiappa qui estime ce mercredi 26 mai sur Franceinfo que de tels propos «illustrent les ravages de l'alcoolisme»:

​«On a manifestement quelqu'un qui n'est pas dans un état normal et qui prononce des propos absolument honteux et scandaleux. Moi, ce qui m'étonne, c'est qu'on offre une tribune à ce personnage et qu'on l'invite dans des rassemblements à s'exprimer de la sorte».

Elle «pense que dans la vie publique et dans la vie politique, chacun se grandirait à ne pas faire usage d'insulte».

«Tout cela c'est condamnable par la loi»

Elle a également dénoncé les insultes à l'encontre d'Agnès Buzyn et d’Olivier Véran lors du débat sur un plateau de télévision où était discutée la possibilité de traiter Marine Le Pen de «chienne» comme le fait le rappeur Youssoupha dans l'une de ses chansons.

«Je ne suis pas d'accord avec ça, je pense que les principes valent indifféremment de l'engagement politique des uns et des autres. Les insultes, les menaces de mort, les menaces de viol, tout cela c'est condamnable par la loi», a noté Marlène Schiappa.

«C'est atterrant!»

Éric Dupond-Moretti a aussi réagi aux propos de Jean-Marie Bigard sur les anti-vaccins, jugeant «atterrant» de dire des choses pareilles.

«On peut comparer la situation qui est la nôtre avec la collaboration... Comment on peut dire ces insanités? Comment, quand on est un humoriste qui ne fait plus rire personne, on peut utiliser sa notoriété pour dire des conneries pareilles? Excusez-moi mais c'est atterrant!», a-t-il lancé dans «Quotidien», sur TMC.

Le pass sanitaire majoritairement soutenu

Selon le sondage Elabe pour BFM TV du 19 mai, 61% des personnes interrogées, soit six Français sur 10, se prononcent pour l'instauration du pass sanitaire «permettant aux personnes ayant un test négatif récent ou étant vaccinées d'accéder à certains lieux» tels que des stades, salles de concert ou encore de pouvoir voyager.

Le soutien apporté à cette initiative est majoritaire dans toutes les classes d'âge, et surtout chez les plus de 65 ans qui sont 79% à l'approuver.

Lire aussi:

Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Tags:
Eric Dupond-Moretti, Marlène Schiappa, Jean-Marie Bigard, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook