France
URL courte
Par
183721
S'abonner

Selon une étude de l’Insee, le montant des revenus, le taux de pauvreté et les inégalités diffèrent grandement entre les régions de France, tant métropolitaine que dans les départements d’outre-mer.

Une nouvelle étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) révèle une forte inégalité des revenus entre les Français des différentes régions, inégalité qui peut aller du simple au double.

Par montant des revenus

Le niveau de vie médian est plus élevé en Île-de-France, avec 23.860 euros par an, et en Auvergne-Rhône-Alpes, avec 22.480 euros, indique l’étude qui opère avec les chiffres de 2018. Il faut dire que ces deux régions affichent les produits intérieurs bruts (PIB) par habitant les plus importants du pays. Ainsi, la moitié des habitants de la capitale dispose, après paiement des impôts, de 28.270 euros nets par an. Les Parisiens sont talonnés par les Hauts-de-Seine (28.040 euros), les Yvelines (26.810 euros) et la Haute-Savoie (26.600 euros).

À l’autre extrémité de la liste se trouvent La Réunion (15.440 euros), la Martinique (17.880 euros) et, en métropole, la Seine-Saint-Denis (17.740 euros). Les autres régions, quoique dans une moindre mesure, sont le Pas-de-Calais, l’Aude, les Pyrénées-Orientales et la Creuse (entre 18.000 et 19.500 euros).

La moyenne nationale s'établit, elle, à 21.650 euros, ce qui correspond à un revenu disponible de 1.800 euros par mois pour une personne seule ou de 3.790 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans.

Par zone

De manière générale, le niveau de vie est plus élevé dans les zones littorales, notamment dans le Sud-Est, les zones frontalières et dans certaines zones de la région parisienne.

En outre, il est le plus élevé en couronne des aires d'attractions des grandes villes, avec environ 24.000 euros autour de Paris ou des agglomérations de plus de 700.000 habitants, constate l’étude. Le niveau de vie est le plus faible en dehors des aires d'attraction des villes, avec environ 20.410 euros.

Pauvreté

Le taux de pauvreté en France s’est établi en 2018 à une moyenne de 15,1%. Il est le plus élevé à La Réunion (38,9%), en Martinique (29,8%) et en Seine‑Saint‑Denis (28,4%). Dans une moindre mesure, il est marqué en Haute‑Corse, dans les départements du Nord et du pourtour méditerranéen.

En revanche, avec des taux ne dépassant pas 10%, les situations de pauvreté sont moins fréquentes en Haute‑Savoie, en Vendée, dans les Yvelines et en Savoie.

Inégalités

L’étude se focalise également sur le rapport interdécile, qui mesure l’écart entre le niveau de vie plancher des 10% les plus riches et le niveau de vie plafond des 10% les plus modestes. Cet indice atteint 3,5 pour le territoire national. Les inégalités sont plus fortes en Île-de-France, notamment à Paris (où il atteint 6,4) et dans les Hauts‑de‑Seine (5,0), ainsi qu’à La Réunion (4,4) et à la Martinique (4,3).

Toutefois, «si en Île‑de‑France, les inégalités sont principalement dues aux niveaux de vie élevés des plus aisés, dans les départements d’outre-mer, elles sont plutôt liées aux faibles revenus des plus modestes», conclut l’Insee.

Lire aussi:

Pourquoi l’économie doit-elle s’adosser à la physique pour devenir une science? Explications d’un expert - vidéo
Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Tags:
Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), pauvreté, revenus, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook