France
URL courte
Par
188
S'abonner

Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a enregistré en avril en France (hors Mayotte) sa plus forte hausse depuis le début de la crise sanitaire, progressant de 1,7% pour s'établir à 3,9 millions d'inscrits, selon les données publiées jeudi par le ministère du Travail et Pôle emploi.

La hausse observée le mois dernier, alors que la France était soumise à des restrictions pour tenter d'endiguer la troisième vague de l'épidémie de COVID-19, a notamment dépassé celle de novembre dernier, marquée par un «reconfinement» moins strict qu'au printemps dernier mais plus contraignant que les «mesures de freinage» qui sont actuellement levées progressivement.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) a ainsi enregistré le mois dernier sa plus forte progression depuis avril 2020.

Selon le ministère du Travail, cette hausse du nombre de demandeurs d'emploi n'exerçant aucune activité a principalement été portée par les activités d'animation de loisirs auprès d'enfants ou d'adolescents, susceptibles d'avoir été très affectées par la fermeture du mois d'avril.

De fait, la hausse du nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A a été nettement plus marquée le mois dernier pour les jeunes (+3,2%) que pour les âges médians et les seniors (+1,6% et +1,3% respectivement), sans doute en lien avec les métiers concernés, observe-t-on à la Dares (Direction des études et des statistiques du ministère du Travail).

Globalement, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi relevant de la catégorie A et n'exerçant aucune activité a aussi été alimentée par une bascule depuis les effectifs des catégories B et C, qui regroupent les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite.

Le nombre cumulé de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi - c'est-à-dire relevant des catégories A (aucune activité) et B et C (activité réduite) - est donc par conséquent resté relativement stable le mois dernier, affichant un recul de 0,1% (soit 7.000 inscrits de moins) pour s'établir à un peu plus de six millions.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Tags:
économie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook