France
URL courte
Par
43550
S'abonner

Un ressortissant algérien en situation irrégulière a été interpellé près de la grande synagogue de Strasbourg, selon Les Dernières Nouvelles d’Alsace. Il y avait proféré des insultes à caractère antisémite et des menaces de mort. De tels actes se multiplient depuis la reprise du conflit israélo-palestinien.

Nouvel acte antisémite sur le sol français, cette fois à Strasbourg, où un ressortissant algérien de 35 ans a été arrêté dans la matinée du mercredi 26 mai. D’après Les Dernières Nouvelles d’Alsace, il a été interpellé à proximité de la grande synagogue par les CRS de Reims, en poste autour de l’édifice, après avoir lancé des insultes à caractère antisémite. Il a été placé en garde à vue et une enquête a été ouverte.

L’individu aurait lancé à des passants «enc*lés de juifs, bande de bâtards, on va tous vous crever», précise le site Actu17, affirmant également qu’il se trouvait en situation irrégulière et avait déjà fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français.

Lors de l’interrogatoire, il aurait tenu des propos «fantaisistes», d’après le quotidien alsacien, ce pourquoi il a ensuite été soumis à une expertise psychiatrique. Celle-ci n’ayant rien décelé, il a été transféré au centre de rétention administrative de Geispolsheim jeudi 27 mai. Il a reçu une convocation d’un officier de police judiciaire pour septembre prochain, mais la préfecture pourrait décider de l’expulser avant.

Réaction de la ville

Au lendemain des faits, le conseil municipal de Strasbourg a diffusé un communiqué, relayé par Les Dernières Nouvelles d’Alsace, dans lequel il condamne «tout acte antisémite et toute menace ou intimidation qui visent les membres de la communauté juive». À noter que la municipalité avait pourtant provoqué un tollé au sein de cette même communauté début avril en rejetant la définition de l’antisémitisme formulée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

Le conseil a également noté une «recrudescence des actes antisémites alimentés par le climat international et les affrontements au Proche-Orient» et a appelé à ce «que les conflits internationaux ne soient pas importés sur notre territoire et qu’ils ne fassent pas des victimes supplémentaires dans notre ville».

Actes antisémites

Les paroles et actes violents envers Israël et la communauté juive en général se sont multipliés depuis les récents affrontements entre Israël et le Hamas, lesquels ont pris fin depuis l’annonce d’un cessez-le-feu. Plusieurs manifestations pro-Palestine en Europe ont donné lieu à de graves débordements, comme à Lille, où une banderole faisant la comparaison entre Israël et le régime nazi en a choqué plus d’un.

Les États-Unis ont également largement été touchés par le phénomène, plusieurs villes ayant vu des manifestants pro-palestiniens proférer des messages de haine anti-juifs voire s’en prendre physiquement à eux.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
conflit israélo-palestinien, menace de mort, insulte, Strasbourg, synagogue, antisémitisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook