France
URL courte
Par
297946
S'abonner

Au deuxième jour de la traque de l’ex-militaire ayant ouvert le feu contre des gendarmes en Dordogne, le fugitif qui s’était retranché dans une forêt, a été neutralisé, a annoncé Gérald Darmanin sur son compte Twitter. Blessé par balle, il a été pris en charge par les secours.

L’ancien militaire ayant tiré sur des gendarmes en Dordogne a été neutralisé, a annoncé ce 31 mai le ministre de l’Intérieur sur son compte Twitter.

Gérald Darmanin a adressé ses remerciements aux gendarmes «en particulier au GIGN» et à l’ensemble des services de l’État pour «leur action déterminante».

L’annonce arrive moins de deux heures après qu’une photo et les caractéristiques du fugitif ont été diffusées par la gendarmerie du département.

Blessé par balle

L'individu a reçu des blessures par balle «sur un tir de riposte», a fait savoir Frédéric Périssat, préfet de Dordogne, lors d’un point de presse. Il a ensuite précisé que l’individu était pris en charge par les secours.

Aucun gendarme ni habitant n'a été blessé, a fait savoir le général André Pétillot, commandant de la zone de défense et de sécurité de Bordeaux.

La zone de recherche avait été initialement étendue sur environ quatre kilomètres. Après qu’un témoin avait déclaré aux gendarmes avoir repéré et identifié le forcené, le périmètre a été réduit à 200 m2, rapporte BFM TV. 

Depuis midi, deux détonations ont été entendues près de la zone, a rapporté la chaîne de télévision.

L’opération de recherche du forcené, qui s’était retranché dans une zone boisée près de la commune du Lardin-Saint-Lazare, a ainsi duré plus de 24 heures. Plus de 300 militaires ont été mobilisés. 

La commune confinée

Réservée à la population du Lardin-Saint-Lazare, la consigne de rester chez soi avait été mise en place le 30 mai. Le retour à la vie normale devrait se faire progressivement pendant les heures à venir «pour permettre aux constatations judiciaires de se poursuivre», a annoncé le préfet de Dordogne.

Selon la maire du Lardin-Saint-Lazare, «la vie normale ne reprendra réellement que demain matin». Interrogée par BFM TV, Francine Bourra s’est réjouie du dénouement qui «est celui que j'espérais, je crois que toute la population est soulagée et j'espère qu'on n'aura plus jamais à revivre un tel événement».

Profil du forcené

Il s'agit de l’ex-concubin d’une femme qui s’était présenté chez elle pour s’en prendre à son nouveau compagnon. Il a ensuite pris la fuite, armé d’un fusil, avant d’ouvrir le feu contre les gendarmes.

Cet ancien militaire de 29 ans, Terry Dupin, a été condamné à quatre reprises par la justice pour des violences conjugales «au préjudice de son ex-compagne», a indiqué plus tard dans la journée la procureure de Périgueux Solène Belaouar.

Début mai, il a fait l'objet d'un aménagement de peine avec l'obligation de porter un bracelet électronique et de ne pas s'approcher de son ex-compagne, mère de ses trois enfants.

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
gendarmes, militaires, balles, Gérald Darmanin, Dordogne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook