France
URL courte
Par
201021
S'abonner

«Sale nègre», «vous allez ramener toute l’Afrique»… Un jeune cuisinier a été profondément marqué par la violence raciste dont il a été la victime en décidant de louer un appartement dans le chic 16e arrondissement parisien pour une demande en mariage. Selon l’enregistrement diffusé, le concierge et le propriétaire ont tenu des propos choquants.

«Le racisme ne doit jamais rester impuni», a déclaré le 1er juin Gérald Darmanin en remerciant les policiers d’avoir réagi vite et interpellé le suspect qui avait proféré des insultes à Cergy envers un livreur d’Uber Eats et une femme l’ayant filmé. Cet incident fait partie d’autres exemples de discrimination à l’encontre des personnes noires, comme les remarques racistes subies par Benjamin Kingombe de la part d’un concierge et d’un propriétaire alors qu’il désirait louer un appartement dans le 16e arrondissement de Paris.

Ce cuisinier de 25 ans avait décidé de demander sa compagne en mariage dans cet appartement, mais alors qu’il y venait avec des cadeaux et des décorations, le concierge lui a refusé l’accès.

Dans une vidéo diffusée par le média AJ+, M.Kingombe raconte que l’homme lui a dit «vous allez mettre la musique, et de toute façon on vous connaît vous allez ramener toute l’Afrique, vous allez faire la fête».

Ayant contacté le propriétaire de l’appartement, M.Kingombe dit avoir entendu des propos encore plus violents. Le traitant de «sale nègre», il lui a lancé: «Non seulement vous avez pris 400 ans d’esclavage dans le cul, mais en plus ça ne vous a pas servi de leçon, vous êtes d’une bêtise exceptionnelle».

​«Vous êtes allés au commissariat pour déposer plainte et vous ne connaissez même pas mon nom pour déposer plainte», peut-on l’entendre dire. «Est-ce que vous pensez vraiment que les Noirs ont accès à la justice? On vous tue, on vous viole, on vous tabasse, on vous insulte, est-ce qu’une fois un policier s’est fait condamner?»

Benjamin Kingombe, qui a finalement pu faire sa demande en mariage, a porté plainte le 27 mai.

«Ça pète de partout»

Selon le ministère de l’Intérieur, le nombre d’agressions racistes a progressé en 2020: près de 2.000 personnes ont été mises en cause par les services de sécurité pour crime ou délit «à caractère raciste». L’Île-de-France a eu un taux de victimation supérieur à la moyenne nationale dans chacun de ses départements, et en particulier Paris, qui présentait le taux le plus important de l’ensemble du territoire.

Invité ce 2 juin sur RMC, Alain Jakubowicz, avocat-président d’honneur de la Licra (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme), a essayé d’expliquer cette hausse. Selon lui, «certains ont mal vécu le confinement, et là, ça pète de partout».

​«Dans une société où les gens sont heureux, sortent, vous avez mécaniquement une baisse de ce phénomène», a avancé l’avocat en mentionnant également «un problème d’éducation», «une réalité culturelle et historique».

Lire aussi:

Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
insulte, racisme, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook