France
URL courte
Par
1554
S'abonner

Le bilan des nouvelles contaminations en France s’est établi mercredi 2 juin à 8.743 en 24 heures. Il s’agit du quatrième jour de suite où ce total reste en dessous de 10.000. Cette tendance de plusieurs jours est observée pour la première fois depuis septembre dernier dans le pays.

Avec 8.743 nouvelles contaminations signalées en France en 24 heures, le pays a enregistré pour la première fois depuis septembre quatre jours consécutifs (cette information a été corrigée, ndlr) où le total des cas journaliers se trouve en dessous de 10.000.

Un autre indicateur qui a été enregistré cette semaine est le nombre d’infections recensées ce lundi 31 mai, 1.211 cas, ce qui est le bilan de lundi le plus bas depuis mi-août.

Le nombre de décès dus au Covid ce mercredi s’établit à 96, soit 31 de moins que la veille. Le nombre de morts depuis le début de l'épidémie a atteint 109.787, précisent les autorités sanitaires.

Concernant les personnes hospitalisées en l’espace de 24 heures, le bilan s’élève à 15.638 contre 16.088 le jour précédent. En outre, la France compte 2.754 patients soignés dans les services de réanimation pour Covid-19, selon les données officielles publiées mercredi.

Propagation du coronavirus en France, 2 juin 2021
© Sputnik
Propagation du coronavirus en France, 2 juin 2021

Vaccinations en France

En déplacement dans le Lot, le Président français a fait savoir ce mercredi que la vaccination contre le Covid-19 en France sera ouverte aux 12-18 ans à compter du 15 juin. Cette annonce intervient après que la Haute Autorité de santé (HAS) a donné au gouvernement son feu vert pour la vaccination des adolescents.

Selon Emmanuel Macron, 50% des Françaises et Français avaient reçu à la date de mercredi une première injection de vaccin. L'accélération de la campagne vaccinale permet donc d'envisager l'été avec un certain optimisme, a souligné le Président de la République.

En dehors du vaccin développé par Pfizer et BioNTech, les trois autres préparations autorisées en Europe sont à l'heure actuelle réservées aux adultes. La société Moderna, qui propose un vaccin à ARN messager, comme Pfizer et BioNTech, a fait état fin mai de résultats encourageants de son vaccin chez les adolescents de 12 à 18 ans. Elle devrait prochainement soumettre ces données aux autorités sanitaires américaines en vue d'un élargissement de l'autorisation de mise sur le marché.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Togo: surpris en train de profaner une tombe, un «féticheur» a été brûlé vif
Tags:
santé, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook