France
URL courte
Par
4562245
S'abonner

Son rôle d’animatrice de Face à l’info sur CNews, dont Éric Zemmour est l’éditorialiste phare, aurait une nouvelle fois fait de Christine Kelly la cible d’insultes en pleine rue dans le XVIe arrondissement de Paris.

Samedi 5 juin, la présentatrice de Face à l’info Christine Kelly aurait une nouvelle fois été invectivée, selon les informations de Valeurs actuelles.

Le magazine, qui dit avoir eu accès à une vidéo de la scène, relate que les faits se sont produits sur la terrasse du café-restaurant La Favorite dans le XVIe arrondissement de Paris.

Selon le média, une cliente a fait un doigt d’honneur à Christine Kelly et filmé cette dernière sur son portable.

Les insultes ont apparemment pour cause le fait que Mme Kelly anime une émission dont la figure de proue est le polémiste Éric Zemmour.

La présentatrice a préféré quitter les lieux et devrait déposer plainte.

«Je suis épuisée. Psychologiquement.»

Travailler avec Éric Zemmour lui avait déjà valu plusieurs autres péripéties de ce genre.

En novembre 2019, Christine Kelly avait confié via Twitter avoir vécu des mois et des semaines de menaces de mort. Face à la gravité de la situation, son employeur avait pris des mesures pour sa sécurité.

Suite à ces menaces, elle avait été reçue à l’Élysée et Emmanuel Macron lui avait envoyé un texto de soutien.

En mai 2020, Mme Kelly avait été la cible d’insultes et de crachats en pleine rue après avoir avoué être «très touchée» par la vidéo de la récente agression d’Éric Zemmour.

En juin 2020, la journaliste avait confié qu’elle était psychologiquement épuisée suite à des insultes et menaces de mort reçues régulièrement.

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Tags:
insulte, Eric Zemmour, Christine Kelly
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook