France
URL courte
Par
17295
S'abonner

Traumatisme crânien, tendinite post-traumatique à l'épaule, entorse au poignet… Deux journalistes de l'émission Quotidien affirment que Francis Lalanne les a agressés et blessés. À l’Obs, le chanteur explique que «le caméraman est tombé tout seul» par terre, après quoi «il a dit: “Il m’a frappé!”».

Le 5 juin, Francis Lalanne s’est énervé contre l’équipe de Quotidien et aurait frappé son caméraman. Après la diffusion du reportage, le journaliste Paul Larrouturou s'est alors exprimé face à la caméra:

«Nous avons pris le premier train pour rentrer à Paris. Nous sommes allés directement aux urgences de l'hôpital Cochin samedi dans la nuit. Les médecins ont diagnostiqué pour Paul Bouffard (le caméraman) un traumatisme crânien, une tendinite post-traumatique à l'épaule gauche. À titre personnel, j'ai une entorse au poignet droit après avoir pris un coup en tentant de m'interposer».

​Contacté le jour de l’incident par l’équipe de l’Obs, le chanteur a cependant nié tout geste violent. Selon le quotidien, le journaliste lui avait posé une question sur Bigard et sur son «appel au meurtre sur Agnès Buzyn» en lui mettant le micro sous le nez. Comme, selon M.Lalanne, Bigard est son ami, il n’a pas voulu répondre.

«Je n’aime pas cette émission, je ne veux pas que mon image soit souillée dedans. Je lui demande d’arrêter de me filmer, il ne le fait pas! Il continue de filmer! À un moment donné mon sang n’a fait qu’un tour, je me suis levé pour lui demander d’effacer les images. Son caméraman est tombé tout seul par terre! Et après il a dit: “Il m’a frappé!” Pfff… Ils font le show!»

Une plainte déposée

Un journaliste de Quotidien a déposé plainte à Paris contre le chanteur Francis Lalanne, l'accusant de lui avoir donné un «coup de poing» et de l'avoir frappé avec un casque d'écoute, samedi à Avignon, a annoncé l'émission de TMC le 7 juin au soir.

Sollicitée par l'AFP, l'avocate de Bangumi, société qui produit Quotidien, Me Lorraine Gay, a adressé un signalement au procureur de Paris Rémy Heitz, demandant «qu'une enquête soit très rapidement menée» sur ces accusations.

D'après elle, «c'est par l'intervention de M.Paul Larrouturou et d'autres personnes présentes au rassemblement que M.Francis Lalanne était finalement contenu, et sous l'escorte de plusieurs personnes, que l'équipe de journalistes parvenait à quitter cette zone».

Lire aussi:

Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
Les USA sont en train de devenir une URSS 2.0, selon une ancienne du renseignement américain
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Tags:
Francis Lalanne, Quotidien (émission TV), agression, journalistes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook