France
URL courte
Par
2711
S'abonner

Non, Fabien Barthez ne s’est pas présenté sur la liste de ceux apportant leur notoriété à Carole Delga, candidate PS aux régionales en Occitanie. Deux jours après la parution dans les médias d’un appel au soutien où figure son nom, l’ancien Bleu dénonce «un malentendu».

L’ancien champion du monde de football Fabien Barthez a dû réagir suite à la diffusion par des médias d’un appel au soutien à la tête de liste «L’Occitanie en commun», Carole Delga (PS), pour le premier tour des régionales qui se déroulera le 21 juin.

Le 16 juin, le journal La Petite république ou encore L’Occitanie Naturellement ont relayé des passages de ce texte en évoquant parmi les signataires Fabien Barthez.

«Je tiens à préciser que, contrairement à ce qui a été énoncé dans les médias en date du 16 juin 2021, je n’ai en aucun cas signé l'appel à la mobilisation de Madame Carole Delga autour de sa liste "L'Occitanie en Commun" dans le cadre des élections régionales à venir. Mon nom a été inscrit sur ce que je qualifie être "un malentendu"», a expliqué le sportif dont les propos ont été relayés par L’Opinion indépendante.

Il a précisé que «jamais au cours de [sa] vie de citoyen et dans le cadre de [sa] carrière sportive», il avait «affiché officiellement un quelconque positionnement ou une opinion politique».

«Ma priorité est, et restera, de ne m’exprimer que dans le cadre de ce qui a toujours été mon unique leitmotiv toute ma vie à savoir: l’univers du sport et de ses valeurs», a terminé l’ancien champion du monde. 

Le monde de la culture apporte son soutien à Delga

Outre les sportifs officiellement signataires, dont le champion olympique de natation Fabien Gilot et le capitaine de l’équipe de France de handball Mickaël Guigou, la présidente sortante de la région Occitanie et candidate à sa réélection a été appuyée par des professionnels du monde de la culture.

Parmi une soixantaine de ces personnalités figurent les acteurs Patrick Timsit, Éric Carrière des Chevaliers du Fiel ou encore Christian Thorel, l’ancien patron de la librairie Ombres blanches, que Carole Delga a rencontré le 16 juin à l’approche du premier tour de ce dimanche. 

Selon les intentions de vote au second tour présentées par l'Ifop le 1er juin, elle est donnée gagnante avec 37% face à la liste du Rassemblement national, soutenue par Jean-Paul Garraud, avec 30%. 

Lire aussi:

«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Un policier ouvre le feu pour protéger ses collègues d’une voiture-bélier
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Tags:
régionales, Occitanie, France, Carole Delga
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook