France
URL courte
Par
7447
S'abonner

Deux immeubles se sont effondrés peu après minuit dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 juin. Trois personnes ont été blessées, dont une très gravement, selon les pompiers.

Deux immeubles se sont effondrés à Bordeaux, près de la porte de Bourgogne, dans la nuit du 20 au 21 juin, rapporte BFM TV. L’un était vide et en travaux, l’autre était occupé par neuf habitants. Trois d’entre eux ont été blessés, dont un très gravement. Les six autres ont été évacués.

Bien qu’il s’agisse encore d’un bilan provisoire, les secours ont indiqué auprès de France Bleu Gironde qu’il y avait une «forte probabilité» qu’il n’y ait pas d’autres victimes. Plusieurs dizaines de pompiers étaient sur place cette nuit, avec des chiens pour fouiller les décombres.

La personne gravement blessée est un homme de 28 ans retrouvé sous les gravats. Il a été transporté dans un état très grave à la polyclinique de Bordeaux Nord Aquitaine, il n’a pas été précisé si son pronostic vital était engagé. Sur place, le lieutenant-colonel Esselin a évoqué un «bilan presque miraculeux».

Évacuation

Cinq des habitants s’étaient réfugiés en hauteur, et ont été évacués par les pompiers à l’aide d’une grande échelle. Par précaution, des voisins se sont relogés «par leurs propres moyens», indique la radio, bien que la mairie ait mis à disposition le Palais des Sports. L’opération d’évacuation s’est terminée peu après six heures du matin.

Autre effondrement

Cet effondrement intervient quatre jours à peine après celui d’un autre immeuble dans le centre-ville, situé rue Planterose. Mercredi 16 juin, il s’était effondré sur lui-même, sans faire de blessés. Il était vide depuis plusieurs années, ayant été considéré comme insalubre en 2015. D’après 20 Minutes, un arrêté de péril imminent avait été pris par la ville le 3 juin.

Les habitants des bâtiments adjacents avaient été évacués par précaution le 7 juin. L’immeuble en question avait été racheté par le bailleur InCité en 2019, lequel prévoyait d’y faire six nouveaux logements. La crise sanitaire a toutefois retardé les travaux. Deux autres bâtiments de la même rue ont fait l’objet d’un arrêté de péril imminent. InCité est également propriétaire du bâtiment en travaux inoccupé qui s’est effondré ce lundi.

Expertises

Toujours dans 20 Minutes, l’adjoint au logement à la mairie de Bordeaux Stéphane Pfeiffer a reconnu un «problème d’habitat indigne très prononcé» dans la rue Planterose. Il a fait savoir que la priorité de la ville était de sécuriser le quartier, pour ensuite réfléchir à une action spécifique.

«Des bureaux d’études vont vérifier la solidité des bâtiments», a-t-il promis.

C’est ce qu’il avait déclaré dimanche 20 juin, quelques heures avant ce double effondrement à quelques centaines de mètres du premier. Ce lundi auprès de BFM TV, le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse, du Service départemental d'incendie et de secours de Gironde, indique qu’«il y aura une expertise qui sera réalisée notamment par les services de la mairie dans les jours à venir».

Lire aussi:

Manifestations contre le pass sanitaire à Paris: tensions sporadiques et gaz lacrymogène - vidéos
Olivier Véran explique quand le gouvernement mettra fin au pass sanitaire
Frégates FREMM: touché-coulé de Fincantieri sur Naval Group au Maroc?
Tags:
évacuation, vétusté, effondrement, immeuble, Bordeaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook