France
URL courte
Par
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)
14544
S'abonner

Jean Castex a tenté de remotiver les troupes LREM après des résultats plus que mitigés aux régionales. Le Premier ministre refuse en outre de laisser dire que la majorité est responsable de l’abstention.

Deux jours après le premier tour des régionales qui a vu la majorité passer avec difficulté la barre des 10%, Jean Castex s’est exprimé devant le groupe des parlementaires LREM, rapporte BFM TV. Malgré la débâcle, le Premier ministre s’est voulu optimiste, rappelant que les élections n’étaient pas terminées.

«On est à la mi-temps du match, le match continue, le match est difficile, mais le match n’est pas fini», a-t-il déclaré, selon BFM TV.

Le second tour des régionales s’annonce cependant complexe pour la majorité qui a d’ores et déjà vu ses listes éliminées dans quatre régions. La déception est particulièrement prégnante dans les Hauts-de-France, où la liste menée par Laurent Pietraszewski n’a pas passé le premier tour, malgré la présence de quatre ministres dans ses rangs, dont Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti.

Face aux parlementaires, Jean Castex s’est encore félicité de l’échec relatif du RN, scotché à 19,3% à l’échelle nationale. Un motif de satisfaction pour le Premier ministre qui a appelé à faire «tout ce qui est nécessaire pour que le RN n’accède pas au pouvoir».

Un message visiblement entendu dans les Hauts-de-France où Laurent Pietraszewski a appelé à voter pour Xavier Bertrand contre le candidat RN Sébastien Chenu, estimant que la région avait «besoin de tout, sauf de l'extrême incompétence, de l'extrême indécence de l'extrême droite».

Pas responsables de l’abstention

Jean Castex a également tenu à souligner que l’abstention massive lors du premier tour, estimée à 66%, n’était pas du fait de la majorité.

«L’abstention n’est jamais une bonne nouvelle, mais il ne faut pas laisser dire que nous en sommes les responsables», a insisté le Premier ministre devant le groupe LREM, toujours d’après BFM TV.

Une réponse aux allusions de plusieurs personnalités qui ont mis sur le dos de la majorité la faible participation au scrutin cette semaine.

Damien Abad, président du groupe LR à l’Assemblée, a notamment reproché au Premier ministre lors d’une séance de question au gouvernement ce 22 juin de «vide[r] les bureaux de vote» par des «tambouilles politiciennes» visant à minimiser les différences entre les deux partis.

Même son de cloche du côté du RN où Damien Rieu, candidat aux départementales à Péronnes, a accusé le gouvernement de faire «monter l’abstention» sciemment pour masquer une potentielle déroute électorale.

Face à cette abstention massive, plusieurs voix se sont récemment élevées pour que soit mis en place le vote à distance. Stanislas Guerini, délégué général LREM, a notamment appelé de ses vœux l’instauration du vote par Internet lord du prochain quinquennat.

En février dernier, le Sénat avait pour sa part repoussé un amendement proposant le vote par correspondance, dans le cadre du projet de loi relatif à l'élection du Président de la République.

Dossier:
Élections régionales et départementales 2021 en France (62)

Lire aussi:

Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpelier - vidéos
L’intrusion de gens du voyage met ce club du foot français dans une «situation catastrophique» - photos
Tags:
Jean Castex, Régionales 2021 en France, abstention, Rassemblement national (RN)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook