France
URL courte
Par
133717
S'abonner

Les habitants de la métropole de Strasbourg ont été réveillés ce matin par un séisme, suivi cinq minutes plus tard par un autre. Des témoins qualifient l'incident de «costaud» et évoquent des chutes d'objets et le tremblement des immeubles. Depuis ces derniers mois, c'est le plus fort ayant touché la zone.

Ce samedi matin, l'agglomération de Strasbourg a été touchée par un tremblement de terre de magnitude 4, selon le réseau national de surveillance sismique (Renass).

Il s'agit du plus fort enregistré dans cette zone ces derniers mois. Survenu vers 5h du matin, il a été ressenti jusque dans le nord du Bas-Rhin. Évaluant sa magnitude à 4,3, le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) situe son épicentre au nord-ouest de Strasbourg.

Cinq minutes plus tard, un autre séisme, dont la magnitude est évaluée à 2, a secoué la région. Il a eu lieu au nord de Strasbourg, à proximité de la commune de La Wantzenau.

D'origine humaine

Selon le Renass, la principale secousse est classée comme «induite», soit provoquée par l'activité humaine. 

Par le passé, l'agglomération a été plusieurs fois touchée par des séismes, classés eux aussi comme induits par le Renass et liés au projet de géothermie profonde développé sur les communes de Vendenheim et Reichstett, voisines de La Wantzenau.

Or, le 7 décembre 2020, la préfecture du Bas-Rhin a annoncé son arrêt définitif. Le porteur de ce projet, Fonroche géothermie, a pour sa part admis que ses activités avaient provoqué certains séismes.

Un séisme «costaud»

Des habitants de la métropole ont été invités à faire part de leur témoignage sur la page Facebook des Dernières Nouvelles d'Alsace.

Nombreux sont ceux qui ont ressenti les secousses. Alors que les uns qualifient les effets comme «costauds» et «forts», les autres évoquent le tremblement des immeubles, ainsi que la chute d’objets. Tout en affirmant que la secousse était «plus forte que celles des mois précédents», des témoins parlent également du bruit qui les a réveillés.

«On dirait que l’immeuble allait tomber», admet un habitant.
Tags:
séisme, Strasbourg, Alsace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook