France
URL courte
Par
11302
S'abonner

La défense du programmeur Alexandre Vinnik, condamné à cinq ans de prison en appel, a introduit un recours en cassation, a annoncé à Sputnik son avocat français Me Frédéric Belot. La cour d’appel ayant confirmé la peine de cinq ans de prison, la défense de l’informaticien russe ne cesse d’insister sur l’innocence absolue de son client.

Le programmeur russe Alexandre Vinnik s’est vu confirmé en appel sa peine de cinq ans de prison jeudi 24 juin. Son avocat Me Frédéric Belot a pourtant précisé à Sputnik que les 100.000 euros d'amende, imposés en première instance en décembre 2020, avaient été annulés la semaine dernière par la cour d’appel.

«Nous avons introduit un recours en cassation vendredi [25 juin, ndlr]», a fait savoir Me Belot au micro de Sputnik. Et d’ajouter que le pourvoi en cassation devrait être examiné d’ici quelques mois.

Innocence absolue de Vinnik

La défense réitère l’innocence totale de son client russe qui a passé déjà quatre ans en prison.

Accusé par les États-Unis d’avoir créé sans licence une plateforme boursière de cryptomonnaie, le programmeur de Moscou Alexandre Vinnik avait été arrêté le 25 juillet 2017 en Grèce où avec sa famille il était en vacances.

Protestant contre son emprisonnement illégal en Grèce, M.Vinnik a fait une grève de la faim qui a duré plus de trois mois.

Après une réclamation infructueuse de la Russie, il a été extradé vers la France le 23 janvier 2020 où, dans le cadre des procédures judiciaires, le Russe a été relaxé de 13 des 14 infractions pour lesquelles il était jugé.

La situation personnelle d’Alexandre, dont la santé s’est fortement dégradée à cause des années de prison à l’étranger, a été aggravée par le décès de son épouse en novembre dernier.

La mère de l’accusé Vera Vinnik, qui depuis la fin de l’année dernière élève toute seule ses deux petits-enfants dans la banlieue de Moscou, est venue en France à la mi-mai 2021 pour se présenter à la barre lors du procès en appel, qui a duré du 18 mai au 24 juin.

Lire aussi:

«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Le Premier ministre belge rejette l’idée d’un «coronapass» pour son pays
Le pass sanitaire désormais obligatoire pour la pratique du football
Tags:
Alexandre Vinnik, Cour de cassation française, procès, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook